"Je me sentais bien aujourd'hui et j'avais une équipe fantastique autour de moi, qui a travaillé dur pour me protéger", a raconté Evenepoel. "Quand UAE a dicté le rythme, la vitesse a augmenté et je savais que le bon moment pour attaquer arrivait. J'ai été rejoint uniquement par Pogacar et Vingegaard, et nous étions à fond dans la descente, avec une belle avance, mais ensuite il n'y avait presque rien et personne pour nous montrer où nous devions aller. Donc nous avons continué à rouler tout droit (au lieu de tourner à droite, ndlr) et notre action prometteuse a pris fin. Heureusement, j'avais les jambes pour boucher le trou, et avec l'aide de Ballerini, j'ai réussi à revenir dans le groupe. Mais c'est dommage, la manière dont les choses ont tourné à un moment où elles s'annonçaient si bien." (Belga)

"Je me sentais bien aujourd'hui et j'avais une équipe fantastique autour de moi, qui a travaillé dur pour me protéger", a raconté Evenepoel. "Quand UAE a dicté le rythme, la vitesse a augmenté et je savais que le bon moment pour attaquer arrivait. J'ai été rejoint uniquement par Pogacar et Vingegaard, et nous étions à fond dans la descente, avec une belle avance, mais ensuite il n'y avait presque rien et personne pour nous montrer où nous devions aller. Donc nous avons continué à rouler tout droit (au lieu de tourner à droite, ndlr) et notre action prometteuse a pris fin. Heureusement, j'avais les jambes pour boucher le trou, et avec l'aide de Ballerini, j'ai réussi à revenir dans le groupe. Mais c'est dommage, la manière dont les choses ont tourné à un moment où elles s'annonçaient si bien." (Belga)