Si les ténors des épreuves par étapes ont choisi de briller sur les routes de l'Hexagone à l'occasion du Tour de France, le plateau rassemblé dans la course des deux mers demeure de fort belle facture : Geraint Thomes et Chris Froome, Jakob Fuglsang (3e l'an dernier), Vinenzo Nibali, Rafal Majka, Simon Yates et autre Mathieu van der Poel pour citer les plus connus. Côté belge Dylan Teuns, Tim Merlier et Victor Campenaerts (vainqueur du "chrono" en 2019) devraient être en mesure de faire parler d'eux en fonction des étapes. D'excellents sprinters vont aussi peaufiner leur emballage final comme Fernando Gaviria, Alvaro Hodeg et autre Patrick Ackermann. Ceux-ci devraient être à la fête dès la première étape autour de Lido di Camaiore (133 km) et en conclusion de la deuxième entre Camaiore-Follonica (201 km). La 3e étape (217 km entre Follonica et Saturnia) et la 4e étape (Terni-Cascia, 194 km) seront sélectives. L'arrivée au sommet vendredi à Sassotetto, après 202 km, devrait donner une indication sur le vainqueur final au soir de la 5e étape. La 3e étape (217 km entre Follonica et Saturnia) et la 4e étape (Terni-Cascia, 194 km) seront déjà sélectives. A moins que tout se décide le dernier jour à l'issue du contre-la-montre individuel de 10,1 km à San Benedetto del Tronto. Primoz Roglic, vainqueur l'an dernier, et Adam Yates, sont premier dauphin ne sont pas présents en Italie, pas plus que Greg Van Avermaet dernier lauréat belge en 2016. (Belga)

Si les ténors des épreuves par étapes ont choisi de briller sur les routes de l'Hexagone à l'occasion du Tour de France, le plateau rassemblé dans la course des deux mers demeure de fort belle facture : Geraint Thomes et Chris Froome, Jakob Fuglsang (3e l'an dernier), Vinenzo Nibali, Rafal Majka, Simon Yates et autre Mathieu van der Poel pour citer les plus connus. Côté belge Dylan Teuns, Tim Merlier et Victor Campenaerts (vainqueur du "chrono" en 2019) devraient être en mesure de faire parler d'eux en fonction des étapes. D'excellents sprinters vont aussi peaufiner leur emballage final comme Fernando Gaviria, Alvaro Hodeg et autre Patrick Ackermann. Ceux-ci devraient être à la fête dès la première étape autour de Lido di Camaiore (133 km) et en conclusion de la deuxième entre Camaiore-Follonica (201 km). La 3e étape (217 km entre Follonica et Saturnia) et la 4e étape (Terni-Cascia, 194 km) seront sélectives. L'arrivée au sommet vendredi à Sassotetto, après 202 km, devrait donner une indication sur le vainqueur final au soir de la 5e étape. La 3e étape (217 km entre Follonica et Saturnia) et la 4e étape (Terni-Cascia, 194 km) seront déjà sélectives. A moins que tout se décide le dernier jour à l'issue du contre-la-montre individuel de 10,1 km à San Benedetto del Tronto. Primoz Roglic, vainqueur l'an dernier, et Adam Yates, sont premier dauphin ne sont pas présents en Italie, pas plus que Greg Van Avermaet dernier lauréat belge en 2016. (Belga)