"L'équipe a encore fait un travail exceptionnel", a entamé le Slovène. "Les gars m'ont emmené à la perfection vers la dernière ascension. J'avais de bonnes jambes, alors j'ai décidé d'y aller! Marc Soler avait fait un bon travail dans le bas. J'ai décidé d'aller à mon rythme en haut, de tout donner. J'essayais aussi de me réchauffer, car il faisait vraiment froid", a souri Pogacar. "Je suis très content de gagner cette étape, parce que l'équipe a tellement travaillé ces derniers jours... C'est important d'être récompensé. Quand les gars travaillent pour vous, avec le vent de face, pendant 200 kilomètres, gagner une étape comme celle d'aujourd'hui, c'est une bonne sensation." Il ne reste plus qu'une étape, autour de San Benedetto del Tronto et favorable aux sprinteurs, avant que Pogacar puisse inscrire pour la deuxième année d'affilée son nom au palmarès de Tirreno-Adriatico. "Il reste une étape, il faut rester calme! J'espère que Pascal Ackermann aura récupéré de son travail d'aujourd'hui pour faire un bon sprint, j'en serais très heureux." (Belga)

"L'équipe a encore fait un travail exceptionnel", a entamé le Slovène. "Les gars m'ont emmené à la perfection vers la dernière ascension. J'avais de bonnes jambes, alors j'ai décidé d'y aller! Marc Soler avait fait un bon travail dans le bas. J'ai décidé d'aller à mon rythme en haut, de tout donner. J'essayais aussi de me réchauffer, car il faisait vraiment froid", a souri Pogacar. "Je suis très content de gagner cette étape, parce que l'équipe a tellement travaillé ces derniers jours... C'est important d'être récompensé. Quand les gars travaillent pour vous, avec le vent de face, pendant 200 kilomètres, gagner une étape comme celle d'aujourd'hui, c'est une bonne sensation." Il ne reste plus qu'une étape, autour de San Benedetto del Tronto et favorable aux sprinteurs, avant que Pogacar puisse inscrire pour la deuxième année d'affilée son nom au palmarès de Tirreno-Adriatico. "Il reste une étape, il faut rester calme! J'espère que Pascal Ackermann aura récupéré de son travail d'aujourd'hui pour faire un bon sprint, j'en serais très heureux." (Belga)