"Quand vous allez à la Coupe du monde, il n'y a pas de matchs faciles et je pense que sur une journée, il n'existe pas d'adversaire invincible", a commenté Herdman. "C'est la réalité dans un tournoi. On connaît la qualité des Belges avec des gars comme De Bruyne et Lukaku. On sait que les Croates ont atteint la finale il y a quatre ans. Mais c'est justement ce qu'on veut, écrire à notre tour une histoire où nous serons les négligés triomphants." Le Canada participera à sa deuxième Coupe après une élimination en phase de groupes en 1986 avec trois défaites. "Nos gars auront la chance de se mesurer aux meilleurs, mais aussi d'écrire leur propre histoire", a poursuivi l'Anglais. "On s'en va là avec la mentalité d'une équipe qui n'a peur de rien. On ne sera pas naïfs, mais on n'aura pas peur. Il faut voir là-dedans l'occasion d'être des pionniers pour ce pays. On voudra marquer ce premier but et aller chercher cette première victoire en Coupe du monde." (Belga)

"Quand vous allez à la Coupe du monde, il n'y a pas de matchs faciles et je pense que sur une journée, il n'existe pas d'adversaire invincible", a commenté Herdman. "C'est la réalité dans un tournoi. On connaît la qualité des Belges avec des gars comme De Bruyne et Lukaku. On sait que les Croates ont atteint la finale il y a quatre ans. Mais c'est justement ce qu'on veut, écrire à notre tour une histoire où nous serons les négligés triomphants." Le Canada participera à sa deuxième Coupe après une élimination en phase de groupes en 1986 avec trois défaites. "Nos gars auront la chance de se mesurer aux meilleurs, mais aussi d'écrire leur propre histoire", a poursuivi l'Anglais. "On s'en va là avec la mentalité d'une équipe qui n'a peur de rien. On ne sera pas naïfs, mais on n'aura pas peur. Il faut voir là-dedans l'occasion d'être des pionniers pour ce pays. On voudra marquer ce premier but et aller chercher cette première victoire en Coupe du monde." (Belga)