Sortie de l'eau en deuxième position, la triathlète belge, 39 ans, vainqueur il y a un mois de l'Embrunman, l'un des triathlons les plus difficile au monde dans les Hautes-Alpes, a pris les commandes de la course après 40 km à vélo, mais a vu Gossage revenir sur elle au 140e km avant de déposer sa machine avec plus de six minutes de retard sur la cancérologue, victorieuse il y a 13 jours seulement sur l'Ironman du Pays de Galles. Chez les messieurs, l'Allemand Andreas Dreitz a réussi avec succès sa première expérience sur la distance en s'imposant en 8h03:27. Il a précédé de 9:31 le Danois Jens Petersen-Bach (8h12:57) et de 14:21 le Croate Andrej Vistica (8h17:47). (Belga)

Sortie de l'eau en deuxième position, la triathlète belge, 39 ans, vainqueur il y a un mois de l'Embrunman, l'un des triathlons les plus difficile au monde dans les Hautes-Alpes, a pris les commandes de la course après 40 km à vélo, mais a vu Gossage revenir sur elle au 140e km avant de déposer sa machine avec plus de six minutes de retard sur la cancérologue, victorieuse il y a 13 jours seulement sur l'Ironman du Pays de Galles. Chez les messieurs, l'Allemand Andreas Dreitz a réussi avec succès sa première expérience sur la distance en s'imposant en 8h03:27. Il a précédé de 9:31 le Danois Jens Petersen-Bach (8h12:57) et de 14:21 le Croate Andrej Vistica (8h17:47). (Belga)