"Grâce à ma victoire dans la 3e étape, j'ai pris un peu d'avance. C'était très chouette de commencer avec une avance de plus de 40 secondes. On ne sait jamais, si on a une mauvaise journée si c'est assez pour tenir. Mais aujourd'hui, j'avais de très bonne jambe", a résumé Wellens. "J'avais aussi de la pression car c'était l'anniversaire du patron de Soudal, l'un de nos sponsors, je voulais lui offrir ce cadeau d'anniversaire. Le contre-la-montre s'est parfaitement déroulé pour moi, j'ai mis plus de watts que prévus et j'avais de très bonnes sensations. C'est grâce à ça que j'ai pu remporter le général. Les jambes étaient très bonnes aujourd'hui, je sentais déjà au matin que ça allait être facile. J'ai fait un très bon contre-la-montre." Wellens avait reconnu le parcours en début de semaine. "J'avais dit à l'avance à l'équipe que le contre-la-montre allait être très important, donc l'équipe a fait tout ce qui était en son pouvoir pour m'aider le mieux possible. Quelqu'un est venu spécialement pour faire le contre-la-montre avec moi. Tout était bien organisé, tout était top." Cette victoire est de bon augure pour Wellens et Lotto Soudal en vue de la suite de la saison. "Tout le monde dans l'équipe était fort. Dans la troisième étape, on était la seule équipe avec trois coureurs dans l'échappée", rappelle Wellens, qui était accompagné par Philippe Gilbert et l'Italien Stefano Oldani dans la grosse échappée avant de s'isoler en tête. "C'est un bon signe, c'est chouette de gagner ce Tour et on espère de continuer comme ça." (Belga)

"Grâce à ma victoire dans la 3e étape, j'ai pris un peu d'avance. C'était très chouette de commencer avec une avance de plus de 40 secondes. On ne sait jamais, si on a une mauvaise journée si c'est assez pour tenir. Mais aujourd'hui, j'avais de très bonne jambe", a résumé Wellens. "J'avais aussi de la pression car c'était l'anniversaire du patron de Soudal, l'un de nos sponsors, je voulais lui offrir ce cadeau d'anniversaire. Le contre-la-montre s'est parfaitement déroulé pour moi, j'ai mis plus de watts que prévus et j'avais de très bonnes sensations. C'est grâce à ça que j'ai pu remporter le général. Les jambes étaient très bonnes aujourd'hui, je sentais déjà au matin que ça allait être facile. J'ai fait un très bon contre-la-montre." Wellens avait reconnu le parcours en début de semaine. "J'avais dit à l'avance à l'équipe que le contre-la-montre allait être très important, donc l'équipe a fait tout ce qui était en son pouvoir pour m'aider le mieux possible. Quelqu'un est venu spécialement pour faire le contre-la-montre avec moi. Tout était bien organisé, tout était top." Cette victoire est de bon augure pour Wellens et Lotto Soudal en vue de la suite de la saison. "Tout le monde dans l'équipe était fort. Dans la troisième étape, on était la seule équipe avec trois coureurs dans l'échappée", rappelle Wellens, qui était accompagné par Philippe Gilbert et l'Italien Stefano Oldani dans la grosse échappée avant de s'isoler en tête. "C'est un bon signe, c'est chouette de gagner ce Tour et on espère de continuer comme ça." (Belga)