"Quand j'ai franchi la ligne d'arrivée, je ne savais pas du tout si j'avais gagné. Ça a été une longue attente pour savoir qui de Dylan Groenewegen ou moi-même avait gagné. Lorsque nous sommes entrés dans la dernière ligne droite, j'ai attendu qu'Olav Kooij reste sur sa ligne ou qu'il sprinte sur la droite. Ce petit doute m'a probablement coûté une demi-seconde, mais au final, c'est avec Groenewegen que le sprint a eu lieu. Je pensais que c'était bon, mais il a accéléré et j'ai moi-même dû relancer. Une fois arrivé à la ligne d'arrivée, j'étais incapable de dire qui avait gagné", a déclaré Merlier. Même en arrivant à l'interview, l'ancien champion de Belgique n'était toujours pas sûr d'avoir gagné. "J'avais besoin de voir la photo-finish de mes propres yeux. Et oui, il est clair que je gagne d'un tout petit peu. La préparation du sprint a été très mouvementée. Indescriptible vraiment. Terrifiante même parfois. Je suis vraiment satisfait de cette nouvelle victoire WorldTour. J'espère que j'aurai une autre chance de participer à un sprint massif lors du Grand Prix de l'Escaut. C'était la première fois que je sprintais contre Sam Bennett et le nombre de sprinteurs à La Panne était très impressionnant. Cela me donne confiance." (Belga)

"Quand j'ai franchi la ligne d'arrivée, je ne savais pas du tout si j'avais gagné. Ça a été une longue attente pour savoir qui de Dylan Groenewegen ou moi-même avait gagné. Lorsque nous sommes entrés dans la dernière ligne droite, j'ai attendu qu'Olav Kooij reste sur sa ligne ou qu'il sprinte sur la droite. Ce petit doute m'a probablement coûté une demi-seconde, mais au final, c'est avec Groenewegen que le sprint a eu lieu. Je pensais que c'était bon, mais il a accéléré et j'ai moi-même dû relancer. Une fois arrivé à la ligne d'arrivée, j'étais incapable de dire qui avait gagné", a déclaré Merlier. Même en arrivant à l'interview, l'ancien champion de Belgique n'était toujours pas sûr d'avoir gagné. "J'avais besoin de voir la photo-finish de mes propres yeux. Et oui, il est clair que je gagne d'un tout petit peu. La préparation du sprint a été très mouvementée. Indescriptible vraiment. Terrifiante même parfois. Je suis vraiment satisfait de cette nouvelle victoire WorldTour. J'espère que j'aurai une autre chance de participer à un sprint massif lors du Grand Prix de l'Escaut. C'était la première fois que je sprintais contre Sam Bennett et le nombre de sprinteurs à La Panne était très impressionnant. Cela me donne confiance." (Belga)