Merlier, 29 ans, était tombé dans le secteur pavé du Carrefour de l'Arbre. Malgré sa blessure au coude, il était remonté sur son vélo pour terminer à la 14e place. Dix jours après la course, le Flandrien va cependant devoir se faire opérer pour nettoyer la plaie qui risque de s'infecter. "La plaie doit cicatriser toute seule et le départ du Giro arrive donc trop tôt pour moi", a confié Merlier à Wielerflits.nl. "J'étais encore positif le week-end dernier mais lundi, je n'ai pas su enfiler ma veste de pluie et j'ai dû rentrer après une heure d'entraînement. Mardi, nous avons pris la décision d'opérer avec le médecin de l'équipe." L'année dernière, Merlier avait décroché une victoire d'étape sur le Giro et pris une troisième place avant d'abandonner avant la 11e étape. Cette année, Mathieu van der Poel sera le leader de l'équipe ProTeams belge sur les routes italiennes. (Belga)

Merlier, 29 ans, était tombé dans le secteur pavé du Carrefour de l'Arbre. Malgré sa blessure au coude, il était remonté sur son vélo pour terminer à la 14e place. Dix jours après la course, le Flandrien va cependant devoir se faire opérer pour nettoyer la plaie qui risque de s'infecter. "La plaie doit cicatriser toute seule et le départ du Giro arrive donc trop tôt pour moi", a confié Merlier à Wielerflits.nl. "J'étais encore positif le week-end dernier mais lundi, je n'ai pas su enfiler ma veste de pluie et j'ai dû rentrer après une heure d'entraînement. Mardi, nous avons pris la décision d'opérer avec le médecin de l'équipe." L'année dernière, Merlier avait décroché une victoire d'étape sur le Giro et pris une troisième place avant d'abandonner avant la 11e étape. Cette année, Mathieu van der Poel sera le leader de l'équipe ProTeams belge sur les routes italiennes. (Belga)