"C'est dommage que je dois quitter le Giro", a réagi Merlier, cité dans le communiqué. "Mais je pense que c'est le choix le plus raisonnable à faire. C'est la première fois de ma carrière que je roule pendant dix jours de suite et j'en ai payé le prix ces derniers jours. Avec mon état physique actuel, je ne me sens pas capable de sprinter pour gagner et je ne veux pas compromettre la suite de ma saison." "Je suis fier et honoré d'avoir pu faire mes débuts sur un grand tour", a ajouté le champion de Belgique 2019. "Ce Giro a été une aventure inoubliable pour moi et pour l'équipe. Nous étions venus pour une victoire d'étape et je suis heureux que nous avons réussi à le faire. Cela a été un honneur de porter le maillot cyclamen pendant cinq jours. Je vais maintenant soutenir l'équipe pour les onze prochains jours." (Belga)

"C'est dommage que je dois quitter le Giro", a réagi Merlier, cité dans le communiqué. "Mais je pense que c'est le choix le plus raisonnable à faire. C'est la première fois de ma carrière que je roule pendant dix jours de suite et j'en ai payé le prix ces derniers jours. Avec mon état physique actuel, je ne me sens pas capable de sprinter pour gagner et je ne veux pas compromettre la suite de ma saison." "Je suis fier et honoré d'avoir pu faire mes débuts sur un grand tour", a ajouté le champion de Belgique 2019. "Ce Giro a été une aventure inoubliable pour moi et pour l'équipe. Nous étions venus pour une victoire d'étape et je suis heureux que nous avons réussi à le faire. Cela a été un honneur de porter le maillot cyclamen pendant cinq jours. Je vais maintenant soutenir l'équipe pour les onze prochains jours." (Belga)