"Pour cela il se base sur son pouvoir positif d'injonction", explique le communiqué. Le club bruxellois devra aussi répondre du comportement de ses supporters. Le dossier sera traité le 10 février.

Lors de l'entrée des équipes, un groupe de fans rouches a déployé une immense banderole où l'on voyait un homme masqué tenant une machette ensanglantée dans sa main droite et la tête de Defour dans l'autre, avec la mention "Red or Dead" ("rouge ou mort").

Anderlecht sera aussi poursuivi pour répondre du comportement de ses supporters ayant arraché des sièges dans les tribunes de Sclessin.

"Le dossier sera traité par la commission des litiges de l'Union belge le mardi 10 février à 12h30 qui se décidera. Ce jour-là, le rapport de l'arbitre, Alexandre Boucaut, sera traité. Celui mentionne des jets de projectiles sur le terrain. Anderlecht devra répondre ainsi du comportement de ses supporters qui ont décroché des sièges et qui les ont lancé", a expliqué Bart De Leener, Regulations Manager de l'Union belge.

"Pour cela il se base sur son pouvoir positif d'injonction", explique le communiqué. Le club bruxellois devra aussi répondre du comportement de ses supporters. Le dossier sera traité le 10 février.Lors de l'entrée des équipes, un groupe de fans rouches a déployé une immense banderole où l'on voyait un homme masqué tenant une machette ensanglantée dans sa main droite et la tête de Defour dans l'autre, avec la mention "Red or Dead" ("rouge ou mort").Anderlecht sera aussi poursuivi pour répondre du comportement de ses supporters ayant arraché des sièges dans les tribunes de Sclessin."Le dossier sera traité par la commission des litiges de l'Union belge le mardi 10 février à 12h30 qui se décidera. Ce jour-là, le rapport de l'arbitre, Alexandre Boucaut, sera traité. Celui mentionne des jets de projectiles sur le terrain. Anderlecht devra répondre ainsi du comportement de ses supporters qui ont décroché des sièges et qui les ont lancé", a expliqué Bart De Leener, Regulations Manager de l'Union belge.