"J'ai pensé, à deux kilomètres de la ligne d'arrivée, que c'était le bon moment pour attaquer, après avoir laissé les autres du groupe de tête faire le travail face aux nombreuses attaques", a expliqué Tiesj Benoot. "Je suis donc sorti du groupe de tête, mais j'avais Van der Poel dans ma roue. J'ai décidé de collaborer avec lui pour éviter le retour de l'arrière. J'aurais voulu compter sur une erreur dans le sprint mais ce ne fut pas le cas. Ma course de mercredi, et toutes les autres que j'ai déjà disputées, me montrent que je suis en forme pour le Tour des Flandres de dimanche." Mathieu van der Poel sera un des favoris du Tour des Flandres, tout autant que, notamment Wout van Aert, leader de Tiesj Benoot. "Si Van der Poel s'aligne quelque part, c'est pour jouer la victoire. Chez Jumbo-Visma, nous récupérerons Christophe Laporte et Wout van Aert, ce qui met en confiance." (Belga)

"J'ai pensé, à deux kilomètres de la ligne d'arrivée, que c'était le bon moment pour attaquer, après avoir laissé les autres du groupe de tête faire le travail face aux nombreuses attaques", a expliqué Tiesj Benoot. "Je suis donc sorti du groupe de tête, mais j'avais Van der Poel dans ma roue. J'ai décidé de collaborer avec lui pour éviter le retour de l'arrière. J'aurais voulu compter sur une erreur dans le sprint mais ce ne fut pas le cas. Ma course de mercredi, et toutes les autres que j'ai déjà disputées, me montrent que je suis en forme pour le Tour des Flandres de dimanche." Mathieu van der Poel sera un des favoris du Tour des Flandres, tout autant que, notamment Wout van Aert, leader de Tiesj Benoot. "Si Van der Poel s'aligne quelque part, c'est pour jouer la victoire. Chez Jumbo-Visma, nous récupérerons Christophe Laporte et Wout van Aert, ce qui met en confiance." (Belga)