Depuis le Mondial, Tielemans n'a pas raté un seul match des Diables et les deux prochains ne devraient pas déroger à la règle. "Je me sens très bien et peut importe mon partenaire dans le milieu, je suis prêt à jouer le plus de minutes possibles", a avancé le Diable Rouge, qui devra composer avec l'absence d'Axel Witsel, son habituel compère. "Il a un rôle très important pour nous, c'est un peu celui qui contrôle l'équipe." Jeudi, les Diables défieront les Russes, brillants quart-de-finalistes de leur Mondial. "C'est une très bonne équipe, une belle surprise de la Coupe du monde. Ils sont fort techniquement et physiquement, je pense que ce sera très différent du dernier match contre eux", a prévenu Tielemans. En mars 2017, la Belgique avait partagé l'enjeu (3-3) contre la Russie à Sotchi. Menée rapidement 1-0, la phalange de Roberto Martinez avait marqué via Kevin Mirallas et Christian Benteke (2x) avant de se faire rejoindre dans le dernier quart d'heure. Après une première moitié de saison délicate à l'AS Monaco, alors en grande difficulté en Ligue 1, Youri Tielemans a quitté la France pour regagner, en prêt sans option d'achat, Leicester et la Premier League. "Aller là-bas était la meilleure des choses pour moi. J'ai continué à beaucoup travailler et évoluer après la Coupe du monde mais il y avait beaucoup de négatif autour de Monaco", a expliqué le médian de 21 ans. "Je continue à penser que quitter Anderlecht pour Monaco était le bon choix car l'ASM restait sur une demi-finale en Ligue des champions et est un club qui fait évoluer ses jeunes. Malheureusement, les circonstances ont fait que j'ai été prêté à Leicester. Ce n'est pas un échec, j'en retiens même beaucoup de positif. Enfant, je regardais la Premier League, c'est un championnat qui fait rêver. Aujourd'hui à Leicester, j'essaie de donner le maximum et apporter mes qualités à l'équipe." Après le duel contre les Russes, la Belgique mettra le cap sur Nicosie. Dimanche (20h45), les Diables, toujours N.1 mondiaux au ranking FIFA, affronteront Chypre au GSP Stadium. Versée dans le groupe I, l'équipe nationale défiera aussi l'Écosse, le Kazakhstan et Saint-Marin. (Belga)