"Ils voudront essayer de faire quelque chose à certains moments. A Madrid, ils n'ont pas été capables de faire le jeu pendant tout le match, et je ne m'attends pas à ce qu'ils le fassent ici non plus. Mais ils seront dangereux par moments. C'est pourquoi nous devons être très attentifs. Bruges est une équipe avec beaucoup d'énergie et qui presse très haut. En quelques minutes, elle peut vous attraper à la gorge. Elle joue aussi d'une manière folle. Son système est une tactique spécifique qu'il est difficile d'anticiper. Ils ont aussi marqué deux buts à Bernabeu, ce qui était assez impressionnant", a expliqué Tuchel. Le coach allemand est également revenu sur l'échec en championnat face à Dijon. "Il n'était pas possible de trouver quelqu'un qui n'était pas déçu. Si on perd, c'est comme ça. Perdre contre le dernier, c'est toujours très difficile à accepter et à digérer. C'était nécessaire de prendre deux jours à ce moment. On a parlé avec les joueurs tactiquement et sur la mentalité. On a joué deux mi-temps très différentes. On sait qu'on a donné l'occasion pour que les choses se passent comme ça. Mais on n'est pas la dernière équipe à perdre en tant que favori. Cela peut arriver. La façon dont on a joué en seconde mi-temps, c'était trop tard. On a commencé comme si rien ne pouvait se passer. Contre Bruges, on doit jouer de façon très intelligente et avec la bonne mentalité. Je suis convaincu que nous en sommes capables", a conclu Tuchel. (Belga)