Dans un document que Le Soir s'est procuré, Star Factory (Didier Frenay) et le Club de Bruges, se sont partagé le joueur: en cas de transfert ultérieur de Meunier, ce serait 50% pour la première partie et 50% pour la seconde. Sauf qu'entre-temps, le système appelé Third Party Ownership (TPO) a été interdit.

Lors du transfert en 2016 de Thomas Meunier au PSG, estimé à 6 millions d'euros, l'accord devenu caduc a dû être régularisé. Bruges a dès lors racheté la part de Star Factory pour près de 2 millions d'euros. L'accord secret entre Didier Frenay et le Club de Bruges n'a pas plu au Diable Rouge, qui a porté plainte contre son ancien agent au tribunal de Liège.

Dans un document que Le Soir s'est procuré, Star Factory (Didier Frenay) et le Club de Bruges, se sont partagé le joueur: en cas de transfert ultérieur de Meunier, ce serait 50% pour la première partie et 50% pour la seconde. Sauf qu'entre-temps, le système appelé Third Party Ownership (TPO) a été interdit. Lors du transfert en 2016 de Thomas Meunier au PSG, estimé à 6 millions d'euros, l'accord devenu caduc a dû être régularisé. Bruges a dès lors racheté la part de Star Factory pour près de 2 millions d'euros. L'accord secret entre Didier Frenay et le Club de Bruges n'a pas plu au Diable Rouge, qui a porté plainte contre son ancien agent au tribunal de Liège.