"Je pense que c'est faisable. Je le sens bien moi-même. Je l'ai proposé à mon directeur sportif Mario Aerts, et c'est venu comme ça", a expliqué Thomas De Gendt. "Cela fait déjà quatre ans que je double Tour de France et Tour d'Espagne. Et les deux dernières fois, mon deuxième tour était toujours meilleur que le premier. En résumé, le Tour de France a été une bonne préparation pour la Vuelta", a plaisanté le coureur Lotto Soudal. "Donc, si je roule d'abord le Giro, je serai peut-être plus fort sur le Tour de France. Sérieusement, je ne pense pas manquer de fraîcheur. Je devrai peut-être juste m'adapter la première semaine ou les dix premiers jours, ce n'est pas très grave en soi, les deux dernières semaines du Tour sont en général les plus importantes." Thomas De Gendt, 32 ans, entamera sa saison 2019 par le Tour Down Under en janvier. (Belga)

"Je pense que c'est faisable. Je le sens bien moi-même. Je l'ai proposé à mon directeur sportif Mario Aerts, et c'est venu comme ça", a expliqué Thomas De Gendt. "Cela fait déjà quatre ans que je double Tour de France et Tour d'Espagne. Et les deux dernières fois, mon deuxième tour était toujours meilleur que le premier. En résumé, le Tour de France a été une bonne préparation pour la Vuelta", a plaisanté le coureur Lotto Soudal. "Donc, si je roule d'abord le Giro, je serai peut-être plus fort sur le Tour de France. Sérieusement, je ne pense pas manquer de fraîcheur. Je devrai peut-être juste m'adapter la première semaine ou les dix premiers jours, ce n'est pas très grave en soi, les deux dernières semaines du Tour sont en général les plus importantes." Thomas De Gendt, 32 ans, entamera sa saison 2019 par le Tour Down Under en janvier. (Belga)