Bach a précisé que la décision de l'IPC de permettre aux athlètes russes et bélarusses de participer aux Jeux Paralympiques sous bannière neutre a été prise conformément à ses propres recommandations et que le CIO "respecte cette décision". Bach a aussi précisé que le CIO ne va pas suspendre le Comité olympique russe qui "n'est pas responsable" de l'invasion et que les sanctions sportives ne sont pas destinées à la population. L'IPC a été vivement critiqué après avoir autorisé la présence d'athlètes russes et bélarusses, à l'inverse de nombreuses autres fédérations sportives internationales. Selon Andrew Parsons, président de l'IPC, cette décision est "la punition la plus sévère que nous puissions infliger dans le cadre de notre constitution et des règles actuelles de l'IPC". (Belga)

Bach a précisé que la décision de l'IPC de permettre aux athlètes russes et bélarusses de participer aux Jeux Paralympiques sous bannière neutre a été prise conformément à ses propres recommandations et que le CIO "respecte cette décision". Bach a aussi précisé que le CIO ne va pas suspendre le Comité olympique russe qui "n'est pas responsable" de l'invasion et que les sanctions sportives ne sont pas destinées à la population. L'IPC a été vivement critiqué après avoir autorisé la présence d'athlètes russes et bélarusses, à l'inverse de nombreuses autres fédérations sportives internationales. Selon Andrew Parsons, président de l'IPC, cette décision est "la punition la plus sévère que nous puissions infliger dans le cadre de notre constitution et des règles actuelles de l'IPC". (Belga)