Cette trêve, qui doit durer jusqu'au 12 septembre (soit une semaine après la fin des Jeux paralympiques) est traditionnellement censée garantir la suspension de toutes les hostilités pour permettre le passage et la participation en toute sécurité des athlètes et des spectateurs du monde entier. Selon des médias japonais, Thomas Bach aurait demandé au Premier ministre japonais Yoshihide Suga d'envisager d'autoriser l'accès de spectateurs aux sites olympiques si la situation sanitaire s'améliorait de nouveau. Cette demande très controversée au Japon aurait été formulée lors d'une réunion entre les deux hommes mercredi. Yoshihide Suga aurait répondu que toute modification des règles relatives aux spectateurs serait décidée par toutes les parties prenantes (gouvernement japonais, municipalité de Tokyo, comité local d'organisation des JO, CIO et Comité international paralympique). Moins de 1.000 personnes, principalement des dignitaires et des officiels, devrait être autorisées à assister à la cérémonie d'ouverture des JO le 23 juillet, selon la presse japonaise. (Belga)

Cette trêve, qui doit durer jusqu'au 12 septembre (soit une semaine après la fin des Jeux paralympiques) est traditionnellement censée garantir la suspension de toutes les hostilités pour permettre le passage et la participation en toute sécurité des athlètes et des spectateurs du monde entier. Selon des médias japonais, Thomas Bach aurait demandé au Premier ministre japonais Yoshihide Suga d'envisager d'autoriser l'accès de spectateurs aux sites olympiques si la situation sanitaire s'améliorait de nouveau. Cette demande très controversée au Japon aurait été formulée lors d'une réunion entre les deux hommes mercredi. Yoshihide Suga aurait répondu que toute modification des règles relatives aux spectateurs serait décidée par toutes les parties prenantes (gouvernement japonais, municipalité de Tokyo, comité local d'organisation des JO, CIO et Comité international paralympique). Moins de 1.000 personnes, principalement des dignitaires et des officiels, devrait être autorisées à assister à la cérémonie d'ouverture des JO le 23 juillet, selon la presse japonaise. (Belga)