Troisième après la première boucle de la journée, le Saint-Vithois s'est classé 7e de l'ES 4 et 2e de l'ES5. Le vice-champion du monde belge a très bien ponctué sa journée par un scratch lors de la 6e spéciale. "Les sensations avec la voiture étaient bonnes mais je manque encore un peu de grip pour aller plus vite", a déclaré Neuville en fin de journée. "Nous avons déjà un bon rythme mais on pourrait faire mieux." En difficulté en début de journée, les Français Sébastien Ogier (Citroën C3) et Sébastien Loeb (Hyundai i20) sont remontés au classement. Le premier, sextuple champion du monde en titre et déjà lauréat à deux reprises cette saison, est désormais 6e à 36.3 alors que le second est 8e à 2:27.9. Le Tour de Corse, premier rallye entièrement disputé sur asphalte cette saison, a été largement remodelé par rapport à l'édition 2018. En effet, seules deux spéciales ont été conservées et plus des trois quarts de la distance chronométrée reviennent après quelques années d'absence, ou sont tout simplement inédits. Samedi, les concurrents retrouveront un terrain de jeu connu dans le nord pour une nouvelle boucle de trois spéciales empruntées deux fois pour un total de 174.5 kilomètres chronométrés. Enfin, deux spéciales composeront le programme dominical. (Belga)

Troisième après la première boucle de la journée, le Saint-Vithois s'est classé 7e de l'ES 4 et 2e de l'ES5. Le vice-champion du monde belge a très bien ponctué sa journée par un scratch lors de la 6e spéciale. "Les sensations avec la voiture étaient bonnes mais je manque encore un peu de grip pour aller plus vite", a déclaré Neuville en fin de journée. "Nous avons déjà un bon rythme mais on pourrait faire mieux." En difficulté en début de journée, les Français Sébastien Ogier (Citroën C3) et Sébastien Loeb (Hyundai i20) sont remontés au classement. Le premier, sextuple champion du monde en titre et déjà lauréat à deux reprises cette saison, est désormais 6e à 36.3 alors que le second est 8e à 2:27.9. Le Tour de Corse, premier rallye entièrement disputé sur asphalte cette saison, a été largement remodelé par rapport à l'édition 2018. En effet, seules deux spéciales ont été conservées et plus des trois quarts de la distance chronométrée reviennent après quelques années d'absence, ou sont tout simplement inédits. Samedi, les concurrents retrouveront un terrain de jeu connu dans le nord pour une nouvelle boucle de trois spéciales empruntées deux fois pour un total de 174.5 kilomètres chronométrés. Enfin, deux spéciales composeront le programme dominical. (Belga)