Dans la 6e spéciale, la première de l'après-midi, Neuville a très mal débuté en commettant une erreur au freinage. Obligé de prendre l'échappatoire, il a laissé filer une quinzaine de secondes dans l'opération. Le Saint-Vithois, 30 ans, a ensuite dû abandonner la tête du rallye après l'ESS 7, conclue à la 5e position derrière son coéquipier Sébastien Loeb, déjà vainqueur de deux spéciales pour sa première chez Hyundai. La septième spéciale a également vu l'Estonien Ott Tänak (Toyota), victime d'une crevaison, perdre plus de deux minutes. Grâce à un deuxième temps scratch, dans la 8e et dernière spéciale de la journée, Neuville est revenu à deux secondes d'Ogier au général. "Notre erreur dans la 6e spéciale nous a coûté cher. Nous avons fait le bon choix de pneus et je suis satisfait de ma conduite. Mon équipe a fait un excellent travail", a déclaré Neuville à l'issue de la journée. Au général, le Norvégien Andreas Mikkelsen (Hyundai), est 3e à 1:17.7, devant le Finlandais Jari-Matti Latvala (Toyota/1:25.1) et Loeb (1:25.9) Samedi, direction le nord pour retrouver un terrain plus familier. Deux boucles de deux spéciales précèdent la dernière assistance de l'épreuve à Gap et une longue liaison pour rallier Monaco. Le final, dimanche, à travers les massifs des Alpes-Maritimes surplombant la Principauté, est classique. Il y aura deux passages sur le légendaire Col de Turini. En 2018, Ogier s'était imposé à Monte-Carlo devant Ott Tänak et Latvala. Neuville avait dû se contenter de la cinquième place. (Belga)

Dans la 6e spéciale, la première de l'après-midi, Neuville a très mal débuté en commettant une erreur au freinage. Obligé de prendre l'échappatoire, il a laissé filer une quinzaine de secondes dans l'opération. Le Saint-Vithois, 30 ans, a ensuite dû abandonner la tête du rallye après l'ESS 7, conclue à la 5e position derrière son coéquipier Sébastien Loeb, déjà vainqueur de deux spéciales pour sa première chez Hyundai. La septième spéciale a également vu l'Estonien Ott Tänak (Toyota), victime d'une crevaison, perdre plus de deux minutes. Grâce à un deuxième temps scratch, dans la 8e et dernière spéciale de la journée, Neuville est revenu à deux secondes d'Ogier au général. "Notre erreur dans la 6e spéciale nous a coûté cher. Nous avons fait le bon choix de pneus et je suis satisfait de ma conduite. Mon équipe a fait un excellent travail", a déclaré Neuville à l'issue de la journée. Au général, le Norvégien Andreas Mikkelsen (Hyundai), est 3e à 1:17.7, devant le Finlandais Jari-Matti Latvala (Toyota/1:25.1) et Loeb (1:25.9) Samedi, direction le nord pour retrouver un terrain plus familier. Deux boucles de deux spéciales précèdent la dernière assistance de l'épreuve à Gap et une longue liaison pour rallier Monaco. Le final, dimanche, à travers les massifs des Alpes-Maritimes surplombant la Principauté, est classique. Il y aura deux passages sur le légendaire Col de Turini. En 2018, Ogier s'était imposé à Monte-Carlo devant Ott Tänak et Latvala. Neuville avait dû se contenter de la cinquième place. (Belga)