Neuville était déjà parti à la faute vendredi matin. "Après ma petite faute de ce matin, le plan était de remonter au classement et donc de pousser", a expliqué Neuville. "J'ai frôlé un bloc de béton dans une chicane. J'ai endommagé la suspension. Nous avons perdu du temps, mais la voiture pouvait encore rouler jusqu'à ce que nous sommes entrés dans une grande flaque d'eau. Le moteur a pris l'eau et s'est arrêté soudainement. Il n'était pas possible de redémarrer." "Je suis très déçu", a poursuivi Neuville. "C'est de ma faute. J'ai revu les images, j'étais vraiment trop près (du bloc de béton, ndlr), je ne l'avais pas réalisé à ce moment-là. Après, je voulais atteindre l'arrivée. Je ne m'attendais pas à devoir m'arrêter dans cette flaque." Neuville a confirmé que ses mécaniciens vont réparer sa voiture pour prendre le départ samedi. Il peut cependant faire une croix sur ses chances de victoire à Monza et par conséquent de titre mondial. Neuville était arrivé à Monza avec 24 points de retard sur le Gallois Elfyn Evans et avait déjà besoin d'un miracle pour décrocher la couronne mondiale. Il occupait la 9e place après les trois premières spéciales. Il s'agit du troisième abandon du pilote de Saint-Vith cette saison, après ceux au Mexique et en Estonie. (Belga)

Neuville était déjà parti à la faute vendredi matin. "Après ma petite faute de ce matin, le plan était de remonter au classement et donc de pousser", a expliqué Neuville. "J'ai frôlé un bloc de béton dans une chicane. J'ai endommagé la suspension. Nous avons perdu du temps, mais la voiture pouvait encore rouler jusqu'à ce que nous sommes entrés dans une grande flaque d'eau. Le moteur a pris l'eau et s'est arrêté soudainement. Il n'était pas possible de redémarrer." "Je suis très déçu", a poursuivi Neuville. "C'est de ma faute. J'ai revu les images, j'étais vraiment trop près (du bloc de béton, ndlr), je ne l'avais pas réalisé à ce moment-là. Après, je voulais atteindre l'arrivée. Je ne m'attendais pas à devoir m'arrêter dans cette flaque." Neuville a confirmé que ses mécaniciens vont réparer sa voiture pour prendre le départ samedi. Il peut cependant faire une croix sur ses chances de victoire à Monza et par conséquent de titre mondial. Neuville était arrivé à Monza avec 24 points de retard sur le Gallois Elfyn Evans et avait déjà besoin d'un miracle pour décrocher la couronne mondiale. Il occupait la 9e place après les trois premières spéciales. Il s'agit du troisième abandon du pilote de Saint-Vith cette saison, après ceux au Mexique et en Estonie. (Belga)