Troisième de ce Rallye d'Estonie l'an dernier, Thierry Neuville court toujours après une première victoire cette saison lui qui a fini 2e en Suède et 3e en Croatie. "Il faut d'abord avoir une bonne voiture. Puis beaucoup de volonté et de persévérance du pilote et de bonnes notes", a confié le Germanophone dévoilant sa recette. "C'est un parcours ultra-rapide avec de nombreux virages et des sauts à l'aveugle. Il faut être très précis pour maintenir un bon rythme. J'ai déjà roulé deux fois en Estonie, cela aide." Thierry Neuville avait donc pris la 3e place l'an dernier en Estonie, dans un rallye "qui est celui de mon coéquipier Ott Tänak. Il est toujours très motivé ici et veut faire de bons résultats. Personnellement, je trouve que c'est un chouette rallye, comparable au Rallye de Finlande. Ils sont tous les deux très rapides. Quoique en Estonie, les routes sont plus molles, et cela forme des ornières pour le deuxième passage", a souligné encore Thierry Neuville. (Belga)

Troisième de ce Rallye d'Estonie l'an dernier, Thierry Neuville court toujours après une première victoire cette saison lui qui a fini 2e en Suède et 3e en Croatie. "Il faut d'abord avoir une bonne voiture. Puis beaucoup de volonté et de persévérance du pilote et de bonnes notes", a confié le Germanophone dévoilant sa recette. "C'est un parcours ultra-rapide avec de nombreux virages et des sauts à l'aveugle. Il faut être très précis pour maintenir un bon rythme. J'ai déjà roulé deux fois en Estonie, cela aide." Thierry Neuville avait donc pris la 3e place l'an dernier en Estonie, dans un rallye "qui est celui de mon coéquipier Ott Tänak. Il est toujours très motivé ici et veut faire de bons résultats. Personnellement, je trouve que c'est un chouette rallye, comparable au Rallye de Finlande. Ils sont tous les deux très rapides. Quoique en Estonie, les routes sont plus molles, et cela forme des ornières pour le deuxième passage", a souligné encore Thierry Neuville. (Belga)