Dans les forêts estoniennes, Thierry Neuville (Hyundai), bien que loin derrière, poursuivra sa chasse derrière le Finlandais Kalle Rovanperä (Toyota Yaris), vainqueur de quatre rallyes cette saison et leader au championnat du monde avec 145 points pour 80 au pilote germanophone. Le régional de l'étape, Ott Tänäk (Hyundai) est 3e avec 62 unités. Ce Rallye d'Estonie, 3e du nom, présente un parcours avec des routes rapides sur terre, beaucoup de crêtes et des bosses, mais aussi des sections plus techniques sur des chemins forestiers, ont détaillé les organisateurs qui ont prévu un parcours de 314,26 km répartis en 24 spéciales. Le shakedown et une courte spéciale sont au menu jeudi. Vendredi, la plus longue étape du week-end proposera 139,18 km sur deux boucles. Peipsääre, le plus long test avec 24,35 km, précèdera Mustvee, puis Raanitsa et Vastsemõisa. Le samedi est tracé autour d'Otepää dans le sud. Elva lancera les débats avant Mäeküla, qui revient au programme empruntant les pistes de ski de Kekkose, Otepää et Neeruti. Après une assistance, les quatre spéciales seront répétées avant que la journée ne s'achève par un nouveau passage à Tartu. Le samedi totalise 95,40 km chronométrés. Dimanche formera l'étape la plus courte avec 78,02 km. Deux boucles composées de Raadi, Kanepi et Kambja seront au programme, la répétition de Kambja accueillant la Power Stage pour clôturer au c?ur des lacs de Leigo. A 20 ans, 9 mois et 17 jours, Rovanperä avait remporté l'an dernier en Estonie son tout premier rallye WRC. Ni Sébastien Ogier, ni Sébastien Loeb ne seront au départ. Le prochain rendez-vous sera fixé en Finlande (du 4 au 7 août) avant le Rallye de Ypres du 18 au 21 août. (Belga)

Dans les forêts estoniennes, Thierry Neuville (Hyundai), bien que loin derrière, poursuivra sa chasse derrière le Finlandais Kalle Rovanperä (Toyota Yaris), vainqueur de quatre rallyes cette saison et leader au championnat du monde avec 145 points pour 80 au pilote germanophone. Le régional de l'étape, Ott Tänäk (Hyundai) est 3e avec 62 unités. Ce Rallye d'Estonie, 3e du nom, présente un parcours avec des routes rapides sur terre, beaucoup de crêtes et des bosses, mais aussi des sections plus techniques sur des chemins forestiers, ont détaillé les organisateurs qui ont prévu un parcours de 314,26 km répartis en 24 spéciales. Le shakedown et une courte spéciale sont au menu jeudi. Vendredi, la plus longue étape du week-end proposera 139,18 km sur deux boucles. Peipsääre, le plus long test avec 24,35 km, précèdera Mustvee, puis Raanitsa et Vastsemõisa. Le samedi est tracé autour d'Otepää dans le sud. Elva lancera les débats avant Mäeküla, qui revient au programme empruntant les pistes de ski de Kekkose, Otepää et Neeruti. Après une assistance, les quatre spéciales seront répétées avant que la journée ne s'achève par un nouveau passage à Tartu. Le samedi totalise 95,40 km chronométrés. Dimanche formera l'étape la plus courte avec 78,02 km. Deux boucles composées de Raadi, Kanepi et Kambja seront au programme, la répétition de Kambja accueillant la Power Stage pour clôturer au c?ur des lacs de Leigo. A 20 ans, 9 mois et 17 jours, Rovanperä avait remporté l'an dernier en Estonie son tout premier rallye WRC. Ni Sébastien Ogier, ni Sébastien Loeb ne seront au départ. Le prochain rendez-vous sera fixé en Finlande (du 4 au 7 août) avant le Rallye de Ypres du 18 au 21 août. (Belga)