Henry avait rejoint les Diables Rouges à l'été 2016 comme T3 de Roberto Martinez avant de devenir son T2 à l'issue du Mondial en Russie. "En Belgique, j'ai eu l'occasion d'apprendre avec un groupe et un staff extraordinaire", a dit le champion du monde 1998. "Je voudrais remercier tout particulièrement Roberto Martinez, qui n'a pas eu peur de ce que je représentais et m'a donné une plateforme pour évoluer." Le Français, peu prolixe avec la presse belge pendant deux ans, a souligné l'accueil "chaleureux" qu'il a reçu en Belgique. "On a réussi à faire quelque chose (3e à la Coupe du monde 2018 en Russie, NDLR) qui restera gravé dans l'histoire du football belge, cela a été extraordinaire. Le point en particulier que je retiens, c'est que nous sommes parvenus à faire de la Belgique une formation qui joue en équipe alors qu'auparavant, elle était perçue comme une somme d'individualités." Nommé en remplacement de Leonardo Jardim, démis de ses fonctions, Thierry Henry est chargé de redresser la barre, l'ASM étant englué à la 18e place de la Ligue 1 avec 6 petits points. "Monaco s'est présenté comme une évidence et un choix de c?ur". Lundi, l'ancienne gloire d'Arsenal a dirigé son premier entraînement au centre de La Turbie, sans ses internationaux comme Chadli et Tielemans. Le vice-champion de France va jouer six matches d'ici la prochaine trêve internationale mi-novembre. Samedi, Monaco se déplacera à Strasbourg avant de défier le Club de Bruges en Ligue des Champions mercredi prochain dans la Venise du Nord. Depuis son premier match officiel de l'année, remporté 1-3 à Nantes, le club principautaire reste sur 3 nuls et 7 défaites toutes compétitions confondues. "C'est vrai que le moral n'est pas au plus haut. Le prochain objectif, c'est Strasbourg. Il va falloir sécuriser les joueurs, retrouver une certaine joie, prendre du plaisir tout en étant rigoureux", a expliqué Henry. (Belga)

Henry avait rejoint les Diables Rouges à l'été 2016 comme T3 de Roberto Martinez avant de devenir son T2 à l'issue du Mondial en Russie. "En Belgique, j'ai eu l'occasion d'apprendre avec un groupe et un staff extraordinaire", a dit le champion du monde 1998. "Je voudrais remercier tout particulièrement Roberto Martinez, qui n'a pas eu peur de ce que je représentais et m'a donné une plateforme pour évoluer." Le Français, peu prolixe avec la presse belge pendant deux ans, a souligné l'accueil "chaleureux" qu'il a reçu en Belgique. "On a réussi à faire quelque chose (3e à la Coupe du monde 2018 en Russie, NDLR) qui restera gravé dans l'histoire du football belge, cela a été extraordinaire. Le point en particulier que je retiens, c'est que nous sommes parvenus à faire de la Belgique une formation qui joue en équipe alors qu'auparavant, elle était perçue comme une somme d'individualités." Nommé en remplacement de Leonardo Jardim, démis de ses fonctions, Thierry Henry est chargé de redresser la barre, l'ASM étant englué à la 18e place de la Ligue 1 avec 6 petits points. "Monaco s'est présenté comme une évidence et un choix de c?ur". Lundi, l'ancienne gloire d'Arsenal a dirigé son premier entraînement au centre de La Turbie, sans ses internationaux comme Chadli et Tielemans. Le vice-champion de France va jouer six matches d'ici la prochaine trêve internationale mi-novembre. Samedi, Monaco se déplacera à Strasbourg avant de défier le Club de Bruges en Ligue des Champions mercredi prochain dans la Venise du Nord. Depuis son premier match officiel de l'année, remporté 1-3 à Nantes, le club principautaire reste sur 3 nuls et 7 défaites toutes compétitions confondues. "C'est vrai que le moral n'est pas au plus haut. Le prochain objectif, c'est Strasbourg. Il va falloir sécuriser les joueurs, retrouver une certaine joie, prendre du plaisir tout en étant rigoureux", a expliqué Henry. (Belga)