"David était largement meilleur. Je ne savais pas quoi faire tellement il retournait bien. Puis est venu ce tie-break où j'ai affiché un niveau incroyable. Cela a tout changé. Les conditions étaient très difficiles. Je pense donc que c'était 50-50 entre lui et moi. C'est très bizarre, car nous sommes début juin et il fait 11 degrés et il pleut. Il a mieux géré la situation dans les deux premiers sets et ensuite je suis parvenu à prendre le dessus." Dominic Thiem, déjà vainqueur de trois tournois en 2016, défiera le numéro 1 mondial Novak Djokovic vendredi, pour une place en finale à Paris. "Ce sera terriblement difficile. Je pense qu'il est une classe au-dessus des autres joueurs, mais je me sens toujours en bonne forme et le match commence à 0-0. Tout ce que je peux faire, c'est de donner le maximum et d'être concentré à 100%", conclut-il. (Belga)

"David était largement meilleur. Je ne savais pas quoi faire tellement il retournait bien. Puis est venu ce tie-break où j'ai affiché un niveau incroyable. Cela a tout changé. Les conditions étaient très difficiles. Je pense donc que c'était 50-50 entre lui et moi. C'est très bizarre, car nous sommes début juin et il fait 11 degrés et il pleut. Il a mieux géré la situation dans les deux premiers sets et ensuite je suis parvenu à prendre le dessus." Dominic Thiem, déjà vainqueur de trois tournois en 2016, défiera le numéro 1 mondial Novak Djokovic vendredi, pour une place en finale à Paris. "Ce sera terriblement difficile. Je pense qu'il est une classe au-dessus des autres joueurs, mais je me sens toujours en bonne forme et le match commence à 0-0. Tout ce que je peux faire, c'est de donner le maximum et d'être concentré à 100%", conclut-il. (Belga)