"Lors du premier entraînement, après deux mois, je me suis rendu compte que je n'avais rien perdu. C'est pour ça que je me sens prêt pour ce qui arrive", a déclaré Courtois. "Il y avait un grand désir de retrouver l'entraînement et nous nous en sortons très bien. La première semaine a été étrange car nous devions nous entraîner individuellement, mais dans ces semaines où nous pouvons être en petits groupes, nous pouvons déjà faire plus de choses. Nous faisons désormais des entrainements plus ou moins normaux et petit à petit, nous travaillons le physique pour entamer les 11 derniers matchs de la meilleure manière possible." Courtois et ses équipiers, dont Eden Hazard, ont dû également s'habituer au protocole strict concernant l'entraînement. Ainsi, les clubs de Liga avaient repris l'entraînement individuel à partir du 8 mai, avec un maximum de six joueurs sur le terrain en simultané et un respect draconien des gestes barrière. Les entraînements collectifs par petits groupes ont repris la semaine dernière. "Il y a un protocole qu'il faut suivre, même s'il y a des choses dont nous ne sommes pas habitués. Nous l'avons noté lors de la première semaine, où nous avions un entraîneur des gardiens mais qui ne pouvait ni tirer ni nous faire des passes. Ce sont des choses étranges au début, mais nous nous y adaptons petit à petit", a indiqué le Diable Rouge. "En nous entraînant en petits groupes, nous avons déjà recommencé à tirer et les joueurs de champ peuvent maintenant travailler la possession. Par exemple, les entraînements de gardiens ont été les mêmes que durant toute ma carrière. Nous avons une grande faim de retrouver ces duels à l'entraînement, ces matchs à 11 contre 11, de rire tous ensemble... Petit à petit, quand nous pourrons changer de phase, nous le ferons, mais pour le moment, nous travaillons comme le dit le protocole." (Belga)

"Lors du premier entraînement, après deux mois, je me suis rendu compte que je n'avais rien perdu. C'est pour ça que je me sens prêt pour ce qui arrive", a déclaré Courtois. "Il y avait un grand désir de retrouver l'entraînement et nous nous en sortons très bien. La première semaine a été étrange car nous devions nous entraîner individuellement, mais dans ces semaines où nous pouvons être en petits groupes, nous pouvons déjà faire plus de choses. Nous faisons désormais des entrainements plus ou moins normaux et petit à petit, nous travaillons le physique pour entamer les 11 derniers matchs de la meilleure manière possible." Courtois et ses équipiers, dont Eden Hazard, ont dû également s'habituer au protocole strict concernant l'entraînement. Ainsi, les clubs de Liga avaient repris l'entraînement individuel à partir du 8 mai, avec un maximum de six joueurs sur le terrain en simultané et un respect draconien des gestes barrière. Les entraînements collectifs par petits groupes ont repris la semaine dernière. "Il y a un protocole qu'il faut suivre, même s'il y a des choses dont nous ne sommes pas habitués. Nous l'avons noté lors de la première semaine, où nous avions un entraîneur des gardiens mais qui ne pouvait ni tirer ni nous faire des passes. Ce sont des choses étranges au début, mais nous nous y adaptons petit à petit", a indiqué le Diable Rouge. "En nous entraînant en petits groupes, nous avons déjà recommencé à tirer et les joueurs de champ peuvent maintenant travailler la possession. Par exemple, les entraînements de gardiens ont été les mêmes que durant toute ma carrière. Nous avons une grande faim de retrouver ces duels à l'entraînement, ces matchs à 11 contre 11, de rire tous ensemble... Petit à petit, quand nous pourrons changer de phase, nous le ferons, mais pour le moment, nous travaillons comme le dit le protocole." (Belga)