En effet, le Real Madrid a vécu un périple pour rallier Pampelune (Navarre, nord de l'Espagne) vendredi : les joueurs et l'encadrement ont été bloqués près de cinq heures dans leur avion, avant de finalement pouvoir atterrir, en raison des importantes chutes de neige qui se sont abattues sur la capitale espagnole. Comme Zidane, qui a dit sa façon de penser en estimant qu'il fallait "clairement reporter" ce match, Thibaut Courtois s'est montré critique envers La Liga. "Je voudrais d'abord remercier les personnes d'Osasuna qui ont rendu le terrain praticable", a déclaré le portier des Diables Rouges dans les médias espagnols. "C'est vraiment dommage ce qu'a fait La Liga. Évidemment qu'il était possible de jouer mais les conditions étaient tout simplement terribles. Nous avons dû décoller sur une piste gelée et maintenant, nous ne pouvons pas rentrer. Nous jouons dès jeudi. Nous sommes des êtres humains mais on nous utilise comme un spectacle. Si nous n'avions pas rejoint Pampelune, nous aurions perdu les trois points. Mais je ne pense pas qu'il était sûr de voyager. Nous ne sommes pas des marionnettes qui doivent jouer coûte que coûte." Le Real Madrid est deuxième du championnat à une longueur de son voisin de l'Atlético Madrid. Toutefois, la formation de Courtois et Eden Hazard, titulaires samedi, a joué trois matches de plus que les Colchoneros de Yannick Carrasco. (Belga)

En effet, le Real Madrid a vécu un périple pour rallier Pampelune (Navarre, nord de l'Espagne) vendredi : les joueurs et l'encadrement ont été bloqués près de cinq heures dans leur avion, avant de finalement pouvoir atterrir, en raison des importantes chutes de neige qui se sont abattues sur la capitale espagnole. Comme Zidane, qui a dit sa façon de penser en estimant qu'il fallait "clairement reporter" ce match, Thibaut Courtois s'est montré critique envers La Liga. "Je voudrais d'abord remercier les personnes d'Osasuna qui ont rendu le terrain praticable", a déclaré le portier des Diables Rouges dans les médias espagnols. "C'est vraiment dommage ce qu'a fait La Liga. Évidemment qu'il était possible de jouer mais les conditions étaient tout simplement terribles. Nous avons dû décoller sur une piste gelée et maintenant, nous ne pouvons pas rentrer. Nous jouons dès jeudi. Nous sommes des êtres humains mais on nous utilise comme un spectacle. Si nous n'avions pas rejoint Pampelune, nous aurions perdu les trois points. Mais je ne pense pas qu'il était sûr de voyager. Nous ne sommes pas des marionnettes qui doivent jouer coûte que coûte." Le Real Madrid est deuxième du championnat à une longueur de son voisin de l'Atlético Madrid. Toutefois, la formation de Courtois et Eden Hazard, titulaires samedi, a joué trois matches de plus que les Colchoneros de Yannick Carrasco. (Belga)