Entre autres choses, Wilmots a prétendu qu'à peine la composition de l'équipe était dévoilée dans le vestiaire, elle se retrouvait un quart d'heure plus tard sur tous les réseaux sociaux. Selon Wilmots, "un joueur a vendu la composition, et c'est grave". Il a ajouté que des journalistes français lui avaient assuré qu'ils avaient la preuve que le père Courtois était responsable de la divulgation de l'information aux médias. Thierry Courtois a répondu à Wilmots via facebook et a annoncé une action en justice. "Monsieur M. WILMOTS - qui n'en est pas à son coup d'essai- réitère donc publiquement et gratuitement des accusations portant atteinte à mon honneur et à ma réputation ainsi qu'à l'égard de mon père et nous avons décidé ensemble de déposer une plainte pénale avec constitution de partie civile du chef de calomnie et diffamation" (Belga)