"Je n'avais pas d'attentes concrètes. On doit débuter sa saison quelque part et c'était le seul objectif en venant ici. Mon départ n'était pas génial et je ne me suis sentie bien à aucun moment. J'ai perdu le rythme sur les deux dernières haies. Donc, comparé à ce que je ressentais, mon temps n'est pas si mauvais." Thiam souffre de problèmes de dos depuis quelques mois. Ils sont maintenant mieux maîtrisés, mais ils n'ont pas disparu. "Sur les haies, le dos n'est pas vraiment un problème, même si je le sens. C'est surtout quand je saute que le dos me fait mal", a-t-elle précisé. "Ce n'est pas quelque chose qui sera résolu en quelques mois. Ce sera une histoire à long terme. C'est un problème similaire à celui de Tokyo, mais un peu plus grave." Thiam continue de travailler en vue des Championnats du monde d'athlétisme qui auront lieu à la mi-juillet à Eugene (l'heptathlon se déroulera les 17 et 18 juillet). "Je dois le faire avec le corps dont je dispose en ce moment", reconnaît-elle. "Certaines choses se passent très bien à l'entraînement, mais pour d'autres, j'ai l'impression d'être à la traîne. Mais je ne veux pas changer mes objectifs pour l'instant. Il est encore beaucoup trop tôt pour cela. Mon ambition est d'être au top de ma forme aux championnats du monde à Eugene". (Belga)

"Je n'avais pas d'attentes concrètes. On doit débuter sa saison quelque part et c'était le seul objectif en venant ici. Mon départ n'était pas génial et je ne me suis sentie bien à aucun moment. J'ai perdu le rythme sur les deux dernières haies. Donc, comparé à ce que je ressentais, mon temps n'est pas si mauvais." Thiam souffre de problèmes de dos depuis quelques mois. Ils sont maintenant mieux maîtrisés, mais ils n'ont pas disparu. "Sur les haies, le dos n'est pas vraiment un problème, même si je le sens. C'est surtout quand je saute que le dos me fait mal", a-t-elle précisé. "Ce n'est pas quelque chose qui sera résolu en quelques mois. Ce sera une histoire à long terme. C'est un problème similaire à celui de Tokyo, mais un peu plus grave." Thiam continue de travailler en vue des Championnats du monde d'athlétisme qui auront lieu à la mi-juillet à Eugene (l'heptathlon se déroulera les 17 et 18 juillet). "Je dois le faire avec le corps dont je dispose en ce moment", reconnaît-elle. "Certaines choses se passent très bien à l'entraînement, mais pour d'autres, j'ai l'impression d'être à la traîne. Mais je ne veux pas changer mes objectifs pour l'instant. Il est encore beaucoup trop tôt pour cela. Mon ambition est d'être au top de ma forme aux championnats du monde à Eugene". (Belga)