"Je m'attends à un bon match contre la Norvège", a déclaré Wullaert lors d'une conférence de presse au centre d'entraînement national de Tubize, lundi. L'attaquante de 28 ans du RSC Anderlecht (96 sélections, 50 buts) veut travailler le jeu offensif des Belges dans les prochains jours. "Ce qui peut être amélioré, c'est notre possession de balle dans une optique offensive. Nous devons progresser dans la construction depuis l'arrière : de la gardienne de but, en passant par la défense et le milieu de terrain, jusqu'aux attaquantes. J'ai appris ça en Angleterre." En février, les Belges ont subi deux défaites en rencontres amicales : 1-6 face au Pays-Bas et 2-0 en Allemagne. "Contre les Pays-Bas, nous étions très mauvaises", se souvient Wullaert. "Nous étions aussi un peu en colère après ce match, car nous avons vu qu'il y a encore beaucoup de points à travailler. Nous avons joué trop naïvement. Mais c'est à ça que servent les matches d'entraînement. Nous pouvons maintenant reprendre nos esprits et nous préparer pour les éliminatoires de la Coupe du monde et le Championnat d'Europe. C'est le moment idéal pour intégrer de jeunes joueuses. La période précédant les championnats européens sera très chargée." Ce n'est qu'en septembre que débutera la campagne de qualification des Red Flames en prévision de la Coupe du monde 2023. Le championnat d'Europe féminin devait avoir lieu cet été, mais a été déplacé à la mi-2022 afin de permettre la tenue de l'Euro masculin, lui aussi déplacé d'un an, qui doit se dérouler du 11 juin au 11 juillet prochain. (Belga)

"Je m'attends à un bon match contre la Norvège", a déclaré Wullaert lors d'une conférence de presse au centre d'entraînement national de Tubize, lundi. L'attaquante de 28 ans du RSC Anderlecht (96 sélections, 50 buts) veut travailler le jeu offensif des Belges dans les prochains jours. "Ce qui peut être amélioré, c'est notre possession de balle dans une optique offensive. Nous devons progresser dans la construction depuis l'arrière : de la gardienne de but, en passant par la défense et le milieu de terrain, jusqu'aux attaquantes. J'ai appris ça en Angleterre." En février, les Belges ont subi deux défaites en rencontres amicales : 1-6 face au Pays-Bas et 2-0 en Allemagne. "Contre les Pays-Bas, nous étions très mauvaises", se souvient Wullaert. "Nous étions aussi un peu en colère après ce match, car nous avons vu qu'il y a encore beaucoup de points à travailler. Nous avons joué trop naïvement. Mais c'est à ça que servent les matches d'entraînement. Nous pouvons maintenant reprendre nos esprits et nous préparer pour les éliminatoires de la Coupe du monde et le Championnat d'Europe. C'est le moment idéal pour intégrer de jeunes joueuses. La période précédant les championnats européens sera très chargée." Ce n'est qu'en septembre que débutera la campagne de qualification des Red Flames en prévision de la Coupe du monde 2023. Le championnat d'Europe féminin devait avoir lieu cet été, mais a été déplacé à la mi-2022 afin de permettre la tenue de l'Euro masculin, lui aussi déplacé d'un an, qui doit se dérouler du 11 juin au 11 juillet prochain. (Belga)