"L'Australian Open est un tournoi particulier. Ce n'est jamais facile de rentrer dans cette épreuve, sauf peut-être pour les jeunes australiens eux-mêmes. Chaque année, il y a des surprises", expliqua-t-il. "Les conditions de jeu ne sont nulle part comparables. En outre, on annonce la canicule pour lundi et mardi. Les balles risquent de voler dans tous les sens. On se prépare afin que David puisse donner le meilleur de lui-même, car vu son gabarit, il doit être à 101% sur chaque match. C'est son karma. Chacun a ses caractéristiques. Si demain, vous enlevez le service de Karlovic, il ne sera plus le même joueur." David Goffin a pris une nouvelle dimension l'an dernier en atteignant notamment les quarts de finale à Roland Garros et les demi-finales à Indian Wells et Miami. Il risque donc d'être attendu au tournant par ses adversaires. Raison pour laquelle Thierry Van Cleemput reste prudent au niveau des attentes pour 2017: "Vous savez, il est possible que David ait progressé, livre une meilleure saison que l'an dernier, mais rétrograde à la 18e, 19e ou 20e place car Dimitrov, Federer, Del Potro, Kyrgios ou Zverev peut-être auront mieux joué que lui. J'espère que cela ne sera pas le cas, mais la probabilité existe. Je sais que beaucoup de gens attendent que David intègre le Top 10, mais si on pense en ces termes, on va mal dormir dans les semaines à venir", conclut-il. (Belga)

"L'Australian Open est un tournoi particulier. Ce n'est jamais facile de rentrer dans cette épreuve, sauf peut-être pour les jeunes australiens eux-mêmes. Chaque année, il y a des surprises", expliqua-t-il. "Les conditions de jeu ne sont nulle part comparables. En outre, on annonce la canicule pour lundi et mardi. Les balles risquent de voler dans tous les sens. On se prépare afin que David puisse donner le meilleur de lui-même, car vu son gabarit, il doit être à 101% sur chaque match. C'est son karma. Chacun a ses caractéristiques. Si demain, vous enlevez le service de Karlovic, il ne sera plus le même joueur." David Goffin a pris une nouvelle dimension l'an dernier en atteignant notamment les quarts de finale à Roland Garros et les demi-finales à Indian Wells et Miami. Il risque donc d'être attendu au tournant par ses adversaires. Raison pour laquelle Thierry Van Cleemput reste prudent au niveau des attentes pour 2017: "Vous savez, il est possible que David ait progressé, livre une meilleure saison que l'an dernier, mais rétrograde à la 18e, 19e ou 20e place car Dimitrov, Federer, Del Potro, Kyrgios ou Zverev peut-être auront mieux joué que lui. J'espère que cela ne sera pas le cas, mais la probabilité existe. Je sais que beaucoup de gens attendent que David intègre le Top 10, mais si on pense en ces termes, on va mal dormir dans les semaines à venir", conclut-il. (Belga)