"C'est dur de trouver les mots. Je suis tellement fatigué que j'ai des difficultés à m'exprimer", a confié le Moscovite après sa victoire. "C'est la récompense de tout le travail que j'ai fourni ces derniers temps. Cela n'aurait pas été cool de perdre trois finales d'affilée, et je suis dès lors très heureux d'avoir gagné. En fait, j'ai commencé à avoir des crampes à 5-3 au deuxième set. C'est la première fois que cela m'est arrivé en trois semaines. Heureusement, j'ai réussi à frapper quatre services gagnants d'affilée (NdlR : à 5-4, 15-40) et c'était incroyable." Vainqueur de son deuxième titre de l'année et du sixième de sa carrière, Daniil Medvedev est le nouveau tube de l'été. Le longiligne Russe, qui sert plus vite que son ombre et a terrassé Novak Djokovic (ATP 1), tenant du trophée, en demi-finale, est le joueur qui a gagné le plus de matches - 44 - sur le circuit depuis le 1er janvier, devant Rafael Nadal et Roger Federer. Ce lundi, il fera son entrée dans le Top 5 à l'ATP, tout en se posant en sérieux outsider pour l'US Open. "C'est une merveilleuse sensation", a-t-il ajouté. "Je veux d'ailleurs remercier ma femme. Elle ne m'accompagne pas toujours sur le circuit, mais chaque fois qu'elle est présente, je joue mieux", a-t-il souri. "Je tiens également à féliciter David, pour sa brillante semaine. J'espère que l'on s'entraînera encore souvent ensemble à Monte Carlo." (Belga)