"Le manchon, c'est quelque chose qui est confortable pour moi", expliqua-t-il à Belga après le match. "Depuis que j'ai eu mes douleurs au coude et ma fracture, cela m'aide et me soulage, car il y a évidemment des petites compensations qui s'opèrent au niveau d'autres muscles, que ce soit à l'épaule, au biceps ou à l'avant-bras. Cela me soulage un peu sur la longueur dans des matches comme ça." David Goffin, qui n'avait plus disputé de match officiel depuis sa défaite face à Andy Murray au tournoi ATP 250 de Shenzhen, fin septembre, est en tout cas content que de ne pas avoir rencontré de problèmes au coude contre Ricardas Berankis. "Je ne savais pas trop comment le coude allait réagir, car je n'avais encore jamais disputé trois sets à l'entraînement. Finalement, j'ai pu aller jusqu'au bout sans douleurs. C'est positif", poursuivit le N.1 belge, dont le prochain rendez-vous sera l'Australian Open, le 14 janvier. "J'ai encore le double ici avec Pierre-Hugues (NdlR : le Français Herbert). On va essayer d'aller le plus loin possible. Ensuite, je partirai pour Melbourne. Il sera important d'avoir une bonne semaine de préparation. Il faudra digérer le décalage horaire et gérer d'autres conditions. Ici à Doha, on joue en soirée, il fait plus frais, tandis que là, il peut faire très chaud. On va tout faire pour être prêt." (Belga)

"Le manchon, c'est quelque chose qui est confortable pour moi", expliqua-t-il à Belga après le match. "Depuis que j'ai eu mes douleurs au coude et ma fracture, cela m'aide et me soulage, car il y a évidemment des petites compensations qui s'opèrent au niveau d'autres muscles, que ce soit à l'épaule, au biceps ou à l'avant-bras. Cela me soulage un peu sur la longueur dans des matches comme ça." David Goffin, qui n'avait plus disputé de match officiel depuis sa défaite face à Andy Murray au tournoi ATP 250 de Shenzhen, fin septembre, est en tout cas content que de ne pas avoir rencontré de problèmes au coude contre Ricardas Berankis. "Je ne savais pas trop comment le coude allait réagir, car je n'avais encore jamais disputé trois sets à l'entraînement. Finalement, j'ai pu aller jusqu'au bout sans douleurs. C'est positif", poursuivit le N.1 belge, dont le prochain rendez-vous sera l'Australian Open, le 14 janvier. "J'ai encore le double ici avec Pierre-Hugues (NdlR : le Français Herbert). On va essayer d'aller le plus loin possible. Ensuite, je partirai pour Melbourne. Il sera important d'avoir une bonne semaine de préparation. Il faudra digérer le décalage horaire et gérer d'autres conditions. Ici à Doha, on joue en soirée, il fait plus frais, tandis que là, il peut faire très chaud. On va tout faire pour être prêt." (Belga)