"Durant la campagne 2021, il était devenu clair que Benoot ne pouvait respecter ses engagements, cela s'est reflété dans ses performances à la fois sur et en dehors du vélo. Pour conserver une dynamique positive entre les coureurs et avec le staff, il a été décidé de mettre un terme à la collaboration avec Benoot", a écrit DSM qui reconnaît certes les qualités du coureur de 27 ans. Deuxième de Paris-Nice en 2020, Benoot a connu une saison moins réussie en 2021 malgré un début de campagne probant (5e de Paris-Nice, 12e du Tour des Flandres, 7e de Liège-Bastogne-Liège). "J'ai de bons souvenirs avec DSM et j'ai beaucoup appris. C'était amusant de faire partie de cette équipe, mais aussi exigeant. Ce n'est pas négatif pour l'équipe, mais tous étaient passionnés et c'est pourquoi les coureurs peuvent faire beaucoup de choses ensemble, mais je n'étais juste pas capable de le faire avec", a réagi de son côté Tiesj Benoot, cité par le communiqué de son équipe. Vainqueur des Strade Bianche en 2018, Benoot est annoncé en partance pour la formation néerlandaise Jumbo par plusieurs médias. Cette séparation anticipée s'ajoute à celle d'avec Ilan Van Wilder (parti chez Deceuninck) voici quelques semaines, dans la foulée d'une série de départs avant terme qui ont concerné ces dernières années plusieurs têtes d'affiche de l'équipe allemande comme le Français Warren Barguil, l'Australien Michael Matthews, le Néerlandais Tom Dumoulin et le Suisse Marc Hirschi. (Belga)

"Durant la campagne 2021, il était devenu clair que Benoot ne pouvait respecter ses engagements, cela s'est reflété dans ses performances à la fois sur et en dehors du vélo. Pour conserver une dynamique positive entre les coureurs et avec le staff, il a été décidé de mettre un terme à la collaboration avec Benoot", a écrit DSM qui reconnaît certes les qualités du coureur de 27 ans. Deuxième de Paris-Nice en 2020, Benoot a connu une saison moins réussie en 2021 malgré un début de campagne probant (5e de Paris-Nice, 12e du Tour des Flandres, 7e de Liège-Bastogne-Liège). "J'ai de bons souvenirs avec DSM et j'ai beaucoup appris. C'était amusant de faire partie de cette équipe, mais aussi exigeant. Ce n'est pas négatif pour l'équipe, mais tous étaient passionnés et c'est pourquoi les coureurs peuvent faire beaucoup de choses ensemble, mais je n'étais juste pas capable de le faire avec", a réagi de son côté Tiesj Benoot, cité par le communiqué de son équipe. Vainqueur des Strade Bianche en 2018, Benoot est annoncé en partance pour la formation néerlandaise Jumbo par plusieurs médias. Cette séparation anticipée s'ajoute à celle d'avec Ilan Van Wilder (parti chez Deceuninck) voici quelques semaines, dans la foulée d'une série de départs avant terme qui ont concerné ces dernières années plusieurs têtes d'affiche de l'équipe allemande comme le Français Warren Barguil, l'Australien Michael Matthews, le Néerlandais Tom Dumoulin et le Suisse Marc Hirschi. (Belga)