Après avoir fait de la ville espagnole de Lanzarote son fief pendant de nombreuses années, le Comité olympique et interfédéral belge (COIB) a opté en 2019 pour Belek et son complexe mis spécialement sur pied pour les athlètes. Avec trois piscines, dont deux olympiques, des salles de fitness et de renforcement musculaire, deux pistes d'athlétisme, un terrain de hockey ou encore quatre salles omnisports, les athlètes du Team Belgium sont dans les conditions idéales pour préparer leurs prochaines échéances. Un peu plus de trois mois après les Jeux Olympiques de Tokyo, seuls 90 athlètes de 10 disciplines différentes ont fait le voyage en Turquie. Parmi tous les médaillés de Tokyo, seuls les Red Lions sont présents. Pas de trace donc de Nafissatou Thiam, Nina Derwael, Bashir Abdi, Matthias Casse, Wout van Aert ou encore Lotte Kopecky. Mercredi, lors de la première des trois journées ouvertes à la presse, les athlètes ont pu profiter d'un moment de détente. Après la traditionnelle photo de classe, ils ont été répartis en huit groupes pour une après-midi 'teambuilding' sur le thème des Jeux Olympiques. Au programme, une compétition entre les huit groupes sur un mélange de différentes disciplines olympiques. Le tout agrémenté d'un quizz concocté par Philippe Préat, High Performance Manager du COIB. Le stage du COIB est prévu jusqu'au samedi 27 novembre. (Belga)

Après avoir fait de la ville espagnole de Lanzarote son fief pendant de nombreuses années, le Comité olympique et interfédéral belge (COIB) a opté en 2019 pour Belek et son complexe mis spécialement sur pied pour les athlètes. Avec trois piscines, dont deux olympiques, des salles de fitness et de renforcement musculaire, deux pistes d'athlétisme, un terrain de hockey ou encore quatre salles omnisports, les athlètes du Team Belgium sont dans les conditions idéales pour préparer leurs prochaines échéances. Un peu plus de trois mois après les Jeux Olympiques de Tokyo, seuls 90 athlètes de 10 disciplines différentes ont fait le voyage en Turquie. Parmi tous les médaillés de Tokyo, seuls les Red Lions sont présents. Pas de trace donc de Nafissatou Thiam, Nina Derwael, Bashir Abdi, Matthias Casse, Wout van Aert ou encore Lotte Kopecky. Mercredi, lors de la première des trois journées ouvertes à la presse, les athlètes ont pu profiter d'un moment de détente. Après la traditionnelle photo de classe, ils ont été répartis en huit groupes pour une après-midi 'teambuilding' sur le thème des Jeux Olympiques. Au programme, une compétition entre les huit groupes sur un mélange de différentes disciplines olympiques. Le tout agrémenté d'un quizz concocté par Philippe Préat, High Performance Manager du COIB. Le stage du COIB est prévu jusqu'au samedi 27 novembre. (Belga)