"Il faut se préparer de la même manière, qu'importe le classement de notre adversaire. Les Belges ne sont pas premiers au classement FIFA pour rien mais nous sommes conscients de nos qualités et allons faire de notre mieux pour obtenir le meilleur résultat", a répété à l'envi Tchertchessov. Arrivée mardi sur le sol belge, l'équipe russe a prouvé lors de sa dernière Coupe du monde qu'elle était capable de briller contre des grosses cylindrées. La 'Sbornaïa' avait vu son parcours prendre fin en quarts de finale de son Mondial, battue aux tirs au but par la Croatie. "Nous savons que plusieurs joueurs belges sont blessés. Cela nourrit notre réflexion mais n'a pas d'incidence sur nous", a ajouté le sélectionneur russe, en place depuis août 2016. Tchertchessov devra composer sans Ilya Kutepov et Roman Zobnin, blessés, mais cela ne l'inquiète pas outre mesure. "Nous avons assez de joueurs et tout le monde est prêt", a-t-il insisté avant de préciser qu'une décision sera prise jeudi quant à la composition de sa charnière centrale. Artem Dzyuba, capitaine russe, attend lui le duel contre la Belgique avec impatience. "C'est toujours excitant de défier une grande équipe", a lancé l'attaquant du Zénith Saint-Pétersbourg. "Je sais ce que je dois faire contre la Belgique", a avancé l'ancien équipier d'Axel Witsel. "Une fois sur le terrain, je veux toujours marquer, c'est aussi simple que ça. Je ne suis pas trop inquiet par mon récent manque de réalisme", a assuré Dzyuba, qui reste sur 14 matches de rang sans marquer. Après son match en Belgique, la Russie mettra le cap sur Astana, distante de plus de cinq mille kilomètres. Dimanche à 15h, l'équipe nationale russe affrontera le Kazakhstan à l'Astana Arena lors de la seconde journée du groupe I des qualifications. (Belga)