Le Finlandais Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris WRC) était troisième à 31.3 seccondes. Le Français Sébastien Ogier suivait à 38.2 secondes. Le champion du monde était 5e. La pluie et la boue avaient rendu les routes galloises glissantes ce qu'appréciait Ott Tänak vainqueur des trois derniers rallyes. L'Estonien a réussi le temps scratch dans 5 des 8 spéciales au programme de vendredi. Thierry Neuville n'était lui pas très heureux du comportement de sa voiture vendredi matin, mais l'après-midi aura permis au pilote germanophone, leader au championnat du monde de revenir dans le sillage de son dauphin au classement des pilotes. "On ne pouvais pas suivre le rythme des autres en début de journée. On était à la limite et les temps n'étaient pas satisfaisants. C'était frustrant mais nous avons pu régler le problème de sous virage à l'assistance. Cétait mieux ensuite. La voiture fonctionne bien et les conditions sont plus clémentes. Ce n'était pas facile d'ouvrir la route aujourd'hui mais cet après-midi, nous avons retrouvé un bon rythme." Sébastien Ogier a connu dans la matinée quelques problèmes d'embrayage, résolus pour la boucle de l'après-midi. Le Français, 3e au Mondial, à 23 points de Neuville est remonté de la 8e à la 5e place. Le Gallois Elfyn Evans (Ford Fiesta), vainqueur l'an dernier, a été contraint à l'abandon dès la première spéciale de la journée. Le Finlandais Timo Suninen (Ford Fiesta) a suivi le même chemin lors de la dernière spéciale de la journée. (Belga)

Le Finlandais Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris WRC) était troisième à 31.3 seccondes. Le Français Sébastien Ogier suivait à 38.2 secondes. Le champion du monde était 5e. La pluie et la boue avaient rendu les routes galloises glissantes ce qu'appréciait Ott Tänak vainqueur des trois derniers rallyes. L'Estonien a réussi le temps scratch dans 5 des 8 spéciales au programme de vendredi. Thierry Neuville n'était lui pas très heureux du comportement de sa voiture vendredi matin, mais l'après-midi aura permis au pilote germanophone, leader au championnat du monde de revenir dans le sillage de son dauphin au classement des pilotes. "On ne pouvais pas suivre le rythme des autres en début de journée. On était à la limite et les temps n'étaient pas satisfaisants. C'était frustrant mais nous avons pu régler le problème de sous virage à l'assistance. Cétait mieux ensuite. La voiture fonctionne bien et les conditions sont plus clémentes. Ce n'était pas facile d'ouvrir la route aujourd'hui mais cet après-midi, nous avons retrouvé un bon rythme." Sébastien Ogier a connu dans la matinée quelques problèmes d'embrayage, résolus pour la boucle de l'après-midi. Le Français, 3e au Mondial, à 23 points de Neuville est remonté de la 8e à la 5e place. Le Gallois Elfyn Evans (Ford Fiesta), vainqueur l'an dernier, a été contraint à l'abandon dès la première spéciale de la journée. Le Finlandais Timo Suninen (Ford Fiesta) a suivi le même chemin lors de la dernière spéciale de la journée. (Belga)