Il y a tout, ou presque. Vitesse, puissance, finition. Le 11 février dernier, Taiwo Awoniyi donne le tournis à la défense rouche et à son habituel patron, Christian Luyindama. Mouscron s'incline (4-3), mais fait peur au Standard, dans son jardin. Le Nigérian de 20 printemps en plante deux et donne un assist. Rien que ça. Un match plein qui l'expose au grand jour. Depuis, la plupart des gros calibres du championnat lorgnent sur lui.
...