"Je dois avouer qu'après hier, je n'avais pas autant de confiance que je l'espérais", a-t-il déclaré à France Télevisions. "J'avais espéré être un peu plus fort. Mais ça s'est bien passé, j'étais fort et je peux être heureux, le résultat est bon. Finalement, la route vers Paris est encore longue et je suis prêt pour la suite." "Je sais pourquoi j'ai souffert et perdu du temps hier", a-t-il ajouté. "Cela ne m'arrivera plus jamais. J'ai confiance en ce qui est encore à venir. Jonas est fort, c'est l'un des meilleurs grimpeurs du monde, mais je vais essayer de trouver un moyen de reprendre du temps." Pogacar s'est d'ailleurs expliqué davantage sur sa perte de temps mercredi. "Je sais ce qui m'est arrivé hier: il y avait trop d'attaques et j'ai été un peu stupide de sauter sur tout. Je me sentais bien sur le Galibier et j'ai un peu exagéré là-bas, cela ne se reproduira pas." (Belga)

"Je dois avouer qu'après hier, je n'avais pas autant de confiance que je l'espérais", a-t-il déclaré à France Télevisions. "J'avais espéré être un peu plus fort. Mais ça s'est bien passé, j'étais fort et je peux être heureux, le résultat est bon. Finalement, la route vers Paris est encore longue et je suis prêt pour la suite." "Je sais pourquoi j'ai souffert et perdu du temps hier", a-t-il ajouté. "Cela ne m'arrivera plus jamais. J'ai confiance en ce qui est encore à venir. Jonas est fort, c'est l'un des meilleurs grimpeurs du monde, mais je vais essayer de trouver un moyen de reprendre du temps." Pogacar s'est d'ailleurs expliqué davantage sur sa perte de temps mercredi. "Je sais ce qui m'est arrivé hier: il y avait trop d'attaques et j'ai été un peu stupide de sauter sur tout. Je me sentais bien sur le Galibier et j'ai un peu exagéré là-bas, cela ne se reproduira pas." (Belga)