Pogacar, vainqueur du Tour de France l'année dernière, succède au palmarès à son compatriote Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma) lauréat de la précédente édition disputée le 4 octobre dernier. Parti seul à 21 km de l'arrivée peu après la côte des Forges, l'Equatorien Richard Carapaz (Ineos-Grenadiers) comptait 20 secondes d'avance au pied de l'ultime difficulté de cette Doyenne : la côte de la Roche-aux-Faucons (1,3 km à 11,0% de moyenne) dont le sommet était situé à 13,3 km du Quai des Ardennes, site de l'arrivée. Insuffisant. Il était repris dans la montée. Comme l'espéraient les organisateurs, la Roche-aux-Faucons a fait basculer la course. Après le regroupement, Woods a placé deux accélérations. Seuls ont réussi à le suivre Alaphilippe, Gaudu, Pogacar et Valverde. Ils n'ont plus été rejoints. Pogacar, en raison de tests positifs au Covid-19 au sein de son équipe, n'avait pu disputer mercredi la Flèche wallonne mercredi. (Belga)

Pogacar, vainqueur du Tour de France l'année dernière, succède au palmarès à son compatriote Slovène Primoz Roglic (Jumbo-Visma) lauréat de la précédente édition disputée le 4 octobre dernier. Parti seul à 21 km de l'arrivée peu après la côte des Forges, l'Equatorien Richard Carapaz (Ineos-Grenadiers) comptait 20 secondes d'avance au pied de l'ultime difficulté de cette Doyenne : la côte de la Roche-aux-Faucons (1,3 km à 11,0% de moyenne) dont le sommet était situé à 13,3 km du Quai des Ardennes, site de l'arrivée. Insuffisant. Il était repris dans la montée. Comme l'espéraient les organisateurs, la Roche-aux-Faucons a fait basculer la course. Après le regroupement, Woods a placé deux accélérations. Seuls ont réussi à le suivre Alaphilippe, Gaudu, Pogacar et Valverde. Ils n'ont plus été rejoints. Pogacar, en raison de tests positifs au Covid-19 au sein de son équipe, n'avait pu disputer mercredi la Flèche wallonne mercredi. (Belga)