"Je n'ai pas encore escaladé la montée de Mende mais je l'ai regardée en vidéo, ça a l'air très bien", a déclaré au micro des organisateurs Pogacar, qui a cédé son maillot jaune à Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma) mercredi au col du Granon. "Ce sera explosif. Je pense qu'il y a de quoi faire une étape intéressante, mais je ne sais pas si la bataille concernera les acteurs du classement général", tempère toutefois le Slovène, 2e du général à 2:22 du maillot jaune. Pogacar et Vingegaard ont terminé l'étape dans le peloton, à 5:45 du vainqueur Mads Pedersen (Trek-Segafredo), un des coureurs composant la grande échappée du jour. "C'était encore une étape très rapide, mais cela s'est bien passé pour moi", avance Pogacar. "Bien sûr, il faisait très chaud, mais les jambes répondaient bien quand même. En tout cas je n'ai pas eu de problèmes à changer de terrain après la montagne. Même si c'était une étape exigeante, tout va bien". (Belga)

"Je n'ai pas encore escaladé la montée de Mende mais je l'ai regardée en vidéo, ça a l'air très bien", a déclaré au micro des organisateurs Pogacar, qui a cédé son maillot jaune à Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma) mercredi au col du Granon. "Ce sera explosif. Je pense qu'il y a de quoi faire une étape intéressante, mais je ne sais pas si la bataille concernera les acteurs du classement général", tempère toutefois le Slovène, 2e du général à 2:22 du maillot jaune. Pogacar et Vingegaard ont terminé l'étape dans le peloton, à 5:45 du vainqueur Mads Pedersen (Trek-Segafredo), un des coureurs composant la grande échappée du jour. "C'était encore une étape très rapide, mais cela s'est bien passé pour moi", avance Pogacar. "Bien sûr, il faisait très chaud, mais les jambes répondaient bien quand même. En tout cas je n'ai pas eu de problèmes à changer de terrain après la montagne. Même si c'était une étape exigeante, tout va bien". (Belga)