"Au début de l'étape, j'étais bien en jambes, dans le Galibier, j'ai été attaqué, énormément", a raconté Pogacar. Dès le début de la course, les Jumbo-Visma ont multiplié les offensives pour faire craquer le Slovène. "Ils ont essayé de me harceler, toute l'équipe Jumbo était très forte. Tout d'un coup, j'ai eu un coup de moins bien dans le col du Granon, je n'ai pas pu réagir quand Vingegaard a attaqué. J'ai eu un coup de barre. Peut-être une hypoglycémie. Maintenant, c'est à moi d'attaquer. Je vais continuer à me battre. J'ai perdu trois minutes, je vais essayer de récupérer le temps. Ce sera bien de suivre notre duel." (Belga)

"Au début de l'étape, j'étais bien en jambes, dans le Galibier, j'ai été attaqué, énormément", a raconté Pogacar. Dès le début de la course, les Jumbo-Visma ont multiplié les offensives pour faire craquer le Slovène. "Ils ont essayé de me harceler, toute l'équipe Jumbo était très forte. Tout d'un coup, j'ai eu un coup de moins bien dans le col du Granon, je n'ai pas pu réagir quand Vingegaard a attaqué. J'ai eu un coup de barre. Peut-être une hypoglycémie. Maintenant, c'est à moi d'attaquer. Je vais continuer à me battre. J'ai perdu trois minutes, je vais essayer de récupérer le temps. Ce sera bien de suivre notre duel." (Belga)