Tactique: le truc de Petit Pelé

07/09/18 à 14:14 - Mise à jour à 14:14
Du Sport/Foot Magazine du 05/09/18

Il n'évolue plus en pointe. Depuis la cinquième journée, Ilombe " Petit Pelé " Mboyo joue à gauche tandis que l'avant-centre est occupé par un gars de 1m96, Felipe Avenatti. À gauche, Mboyo est associé à l'arrière latéral offensif Kristof D'Haene. C'est le flanc le plus offensif de Courtrai car l'arrière droit est en fait un défenseur central, Brendan Hines-Ike.

Tactique: le truc de Petit Pelé

Brendan Hines-Ike, stopper de formation, est utilisé au back droit à Courtrai. Ce qui explique ce duel avec l'ailier de Genk, Leandro Trossard. © BELGAIMAGE

Dimanche soir, le flanc gauche de Courtrai était la cible du Racing Genk. De son pied gauche raffiné, Ruslan Malinovski a régulièrement balancé des transversales vers le coin droit, où surgissait alors l'arrière droit Joakim Maehle.

L'objectif était manifeste : profiter des espaces dans le dos de Mboyo, auquel on reproche depuis ses débuts de ne pas participer suffisamment à la défense. Mais pas dimanche soir, donc. Si nécessaire, il défendait jusqu'à sa ligne de but.

En plus, il a suscité le danger sur l'autre flanc dans un duel aérien qui a offert aux siens leur premier coup de coin et d'un pivotement suivi d'un tir du gauche, juste devant le rectangle, qui est passé légèrement au-dessus de la transversale. C'était la meilleure occasion de but en première mi-temps.

Courtrai a été dominé mais est resté bien organisé grâce à de bons changements de position. Quand Mboyo se présentait devant le but, en perte de balle, le médian offensif Kanu et le plus défensif ElohimRolland se chargeaient à tour de rôle de son flanc. Malgré la suprématie des visiteurs, Courtrai a ainsi concédé peu d'espaces en première mi-temps. Mais le meilleur était encore à venir.

En seconde mi-temps, Courtrai a profité de la vitesse d' Imoh Ezekiel puis de celle d' Idir Ouali. Mboyo a alors remplacé Avenatti en attaque, où il allait inscrire deux buts dans la dernière demi-heure. Il a d'abord médusé Maehle de la tête sur un corner puis il a expédié un ballon dans la lucarne, du gauche, juste en-dehors du rectangle.

Il a fêté tranquillement sa résurrection, qui s'est produite contre son ancien club, qui l'avait renvoyé dans le noyau B. Il a fait le vide dans sa tête, il détient une super forme et son jeu de pieds n'a rien perdu de sa valeur. Depuis dimanche soir, Courtrai en est sûr : il n'a pas engagé un footballeur usé, malgré ses 31 ans.

Nos partenaires