Moniquet, 24 ans, a participé à son premier grand tour l'année dernière à l'occasion du Tour d'Espagne, une treizième place dans la 20e étape avait été son meilleur résultat. "Je suis content, le but était de se mettre dans l'échappée. Cela a fonctionné et ensuite ce sont les jambes qui ont parlé dans la dernière montée, longue de 22 km. J'ai pu bien répartir mon effort sur l'Etna, mais dans les 3 à 4 derniers kilomètres, ce fut difficile. J'étais fatigué. La montée a été un peu trop longue. Je manque le podium avec la quatrième place." "C'était la première étape de montagne", a-t-il poursuivi. "Il y a 21 étapes dans ce Giro, il y aura encore des opportunités à venir et j'espère que la condition va s'améliorer encore un peu chaque jour. Je me sens bien maintenant. Je suis motivé pour obtenir un bon résultat. Maintenant, nous avons deux étapes plates à venir, ensuite ce sera le retour au boulot (en montagne)", a conclu Moniquet sur le compte Twitter de son équipe. (Belga)

Moniquet, 24 ans, a participé à son premier grand tour l'année dernière à l'occasion du Tour d'Espagne, une treizième place dans la 20e étape avait été son meilleur résultat. "Je suis content, le but était de se mettre dans l'échappée. Cela a fonctionné et ensuite ce sont les jambes qui ont parlé dans la dernière montée, longue de 22 km. J'ai pu bien répartir mon effort sur l'Etna, mais dans les 3 à 4 derniers kilomètres, ce fut difficile. J'étais fatigué. La montée a été un peu trop longue. Je manque le podium avec la quatrième place." "C'était la première étape de montagne", a-t-il poursuivi. "Il y a 21 étapes dans ce Giro, il y aura encore des opportunités à venir et j'espère que la condition va s'améliorer encore un peu chaque jour. Je me sens bien maintenant. Je suis motivé pour obtenir un bon résultat. Maintenant, nous avons deux étapes plates à venir, ensuite ce sera le retour au boulot (en montagne)", a conclu Moniquet sur le compte Twitter de son équipe. (Belga)