"Mais qu'est-ce que tu a foutu", a lancé Sven Nys à l'adresse de Gianni Vermeersch avant de filer vers son stand. "Que des coureurs jouent un jeu d'équipe, je peux facilement l'admettre, mais pas avec la manière utilisée par Gianni Vermeersch. Il a clairement été agressif et voulait faire tomber des coureurs. Et pas seulement moi. Cela n'est pas permis." Gianni Vermeersch s'en est excusé sur son compte Twitter: "Dans ma fougue de jeune coureur, j'y ai été trop fort dans le dernier tour. Mes excuses à Sven Nys. Ce n'était pas le but de le faire tomber. Mon respect pour l'homme et le coureur. Sven Nys a été et reste un immense coureur !" Des excuses acceptées par le principal intéressé. "Excuses acceptées. Et j'espère que tu en tireras les leçons pour l'avenir #fairplay. Que le cross de Balen soit une fête. La discussion est close", a twitté Sven Nys en réponse. (Belga)

"Mais qu'est-ce que tu a foutu", a lancé Sven Nys à l'adresse de Gianni Vermeersch avant de filer vers son stand. "Que des coureurs jouent un jeu d'équipe, je peux facilement l'admettre, mais pas avec la manière utilisée par Gianni Vermeersch. Il a clairement été agressif et voulait faire tomber des coureurs. Et pas seulement moi. Cela n'est pas permis." Gianni Vermeersch s'en est excusé sur son compte Twitter: "Dans ma fougue de jeune coureur, j'y ai été trop fort dans le dernier tour. Mes excuses à Sven Nys. Ce n'était pas le but de le faire tomber. Mon respect pour l'homme et le coureur. Sven Nys a été et reste un immense coureur !" Des excuses acceptées par le principal intéressé. "Excuses acceptées. Et j'espère que tu en tireras les leçons pour l'avenir #fairplay. Que le cross de Balen soit une fête. La discussion est close", a twitté Sven Nys en réponse. (Belga)