"Je n'ai pas douté longtemps, c'était une décision facile à prendre", poursuit Kums. "J'ai connu des très beaux moments ici. Les clubs était déjà tombés d'accord, il ne manquait que ma décision. L'étranger était aussi une option mais je ne voulais pas me lancer dans une aventure à l'étranger. La famille compte aussi quand il faut prendre une telle décision. Je voulais jouer alors que la deadline de la fin du mercato approchait. Je suis soulagé de pouvoir revenir à Gand". Le match contre l'Antwerp de ce weekend étant reporté, Kums aura l'occasion de rejouer avec le maillot gantois jeudi à Rijeka, en barrages retour de l'Europa League. Les Gantois défendront leur victoire 2-1 du match aller. "Rijeka est un objectif pour lequel je travaille, ne serait-ce que pour aider l'équipe pendant un certain temps. J'ai heureusement pu m'entraîner pendant la préparation, je me sens physiquement bien et je ne suis pas blessé", dit Sven Kums, qui n'entrait pas dans les plans de Vincent Kompany à Anderlecht. "Il me manque juste le rythme des matches et on ne l'acquiert qu'en jouant". Sven Kums, qui a quitté Gand en 2016, retrouve à la Ghelamco Arena quelques visages connus comme Laurent Depoitre, Nana Asare et Brecht Dejaegere. "Je me considère comme un nouveau joueur et je vais devoir faire mes preuves", dit celui qui fut un des principaux artisan du titre de 2015, le seul conquis par les Buffalos. "Depuis mon départ, je suis devenu un autre joueur. A l'Udinese et à Anderlecht, j'ai surtout joué comme milieu défensif et donc pas à ma position offensive comme quand j'étais à Gand, avec Renato Neto dans mon dos. On évolue aussi comme footballeur. On verra dans les prochaines semaines quel sera mon rôle ici". (Belga)