FORCES ET FAIBLESSES

Il y a quelques mois, c'est à l'enthousiasme que Zulte Waregem s'est hissé à une belle troisième place en play-offs 2. Mais les grandes équipes ont vite mis le doigt sur ses points faibles. Zulte n'a pas dévié du projet initial de lancer des jeunes joueuses. Pour encadrer les talents en devenir, sept nouvelles joueuses ont été engagées, dont Margaux Van Ackere, Charlotte Laridon et Elke Van Gorp rapidement convaincues par le projet. Les erreurs de jeunesse continueront probablement à se payer cash, mais vu leu...

Il y a quelques mois, c'est à l'enthousiasme que Zulte Waregem s'est hissé à une belle troisième place en play-offs 2. Mais les grandes équipes ont vite mis le doigt sur ses points faibles. Zulte n'a pas dévié du projet initial de lancer des jeunes joueuses. Pour encadrer les talents en devenir, sept nouvelles joueuses ont été engagées, dont Margaux Van Ackere, Charlotte Laridon et Elke Van Gorp rapidement convaincues par le projet. Les erreurs de jeunesse continueront probablement à se payer cash, mais vu leur marge de progression, les jeunes continueront à recevoir leur chance. Le baptême du feu d' Angelo Gaytant en Super League a été fait de hauts et de bas. Lui-même parle d'une saison enrichissante, durant laquelle il a dû évoluer dans un environnement où ses confrères jonglent avec facilité entre différents systèmes. Depuis quelques mois, Gaytant est aussi convaincu que l'aspect mental peut jouer un rôle crucial dans les prestations de son équipe. Il essaie donc de se comporter comme un père bienveillant vis-à-vis de ses joueuses. Depuis les hautes sphères, aucune pression n'est exercée sur les joueuses ou le staff, mais après la neuvième place de la saison dernière, la barre a été placée légèrement plus haut. Dans un scénario idéal, on aimerait chatouiller les équipes qui visent clairement les PO1, pour terminer cinquième ou sixième de la saison régulière. Mais c'est surtout à côté du terrain que Zulte Waregem enregistrera le plus de progrès. Une salle de musculation a été érigée, qui n'est accessible qu'aux femmes, et une caméra a été installée pour filmer les matches et les entraînements. On parle aussi d'une meilleure symbiose entre les sections masculine et féminine. En 2017, Elke Van Gorp a vécu une année faste. Elle a terminé dixième du premier référendum du Soulier d'Or, et quelques mois plus tard, elle a inscrit le seul but des Red Flames dans un grand tournoi. Au début de l'an passé, Van Gorp a mis un terme à sa carrière internationale à l'âge de 24 ans, et pendant l'entre-saison, elle a pris une autre décision surprenante en quittant le champion Anderlecht pour rejoindre Zulte Waregem. Au Essevee, où elle a retrouvé sa compagne Sheryl Merchiers, la milieu de terrain doit apporter du calme sur et en dehors du terrain. IN Heike Maelfait (OHL Women), Elke Van Gorp & Lowiese Seynhaeve (RSCA Women), Margaux Van Ackere (Eendracht Alost), Charlotte Laridon, Debbie Decoene & Talitha De Groote (Club YLA). OUT Esther Buabadi (Club YLA), Ulrike De Frère (Eendracht Alost), Julie Devos & Noa Delhaye (Zwevezele), Tine Lemmens (arrêt).