Les agents de joueurs avaient jusqu'au 30 août pour acter leur adhésion auprès de l'Union Belge. Walter Mortelmans et Dejan Veljkovic n'ont pas pu intégrer cette liste en raison de la suspension effective qui leur a été infligée pour leur rôle dans le scandale du match truqué entre le KV Malines et Waasland-Beveren le 11 mars 2018. Selon la Commission des litiges d'appel de l'Union belge, Thomas Troch aurait également joué un rôle dans cette affaire en tentant d'influencer son client, l'ancien joueur de Waasland-Beveren Olivier Miny. Sur suggestion de son collègue Mortelmans, Troch aurait mis Miny au courant d'un intérêt de Malines pour un transfert du joueur. Une sanction de trois ans avec sursis a donc été prononcée et confirmée par la Cour Belge d'Arbitrage pour le Sport (CBAS). La Commission des litiges d'appel avait également recommandé à l'Union Belge de refuser l'affiliation de Thomas Troch pendant 10 ans. Une recommandation que l'Union Belge a décidé d'ignorer. "Tant que Troch ne fraudera pas une nouvelle fois, il pourra continuer à faire son travail", a affirmé Pierre Cornez. (Belga)