Avec son partenaire Thomas Troch, à la demande de Thierry Steemans (directeur financier de KV Mechelen), il aurait demandé au joueur Olivier Myny de ne pas jouer de son meilleur jeu à cause des intérêts malinois. A l'issue du verdict, l'avocat a estimé que "les motifs ne traitaient pas du tout des arguments essentiels (concernant notamment les droits de la défense et un procès équitable) que nous avions avancés dans nos conclusions. Cela mérite d'y répondre. Il est évident que nous ferons appel à la haute cour d'appel de la Commission des litiges. Nous allons même engager plusieurs actions en justice contre cette décision", a déclaré Me Vandenberghe. (Belga)