Maître Frank Scheerlinck, l'avocat qui défend les intérêts de l'agent de football chypriote Nedzad T., a déposé en effet une requête en récusation contre la chambre des mises en accusation d'Anvers. Une cinquantaine de personnes - parmi lesquelles des agents de joueurs, des dirigeants, des entraîneurs et arbitres - sont dans le viseur du parquet fédéral dans ce dossier. Au centre de cette affaire hors norme se trouve un homme : Dejan Veljkovic. L'agent serbe déchu, qui a accepté de tout déballer en échange d'une peine limitée à cinq ans avec sursis, est devenu le premier repenti de l'histoire judiciaire belge. Parmi ceux que le parquet fédéral voudrait voir inculpés figurent des personnalités telles que Mogi et Mehdi Bayat, Ivan Leko, Peter Maes, Vincent Mannaert, Bart Verhaeghe, Herman Van Holsbeeck (en détention provisoire depuis la semaine dernière mais qui a fait appel de la prolongation de celle-ci pour un mois), Bruno Venanzi, Sébastien Delferière et Bart Vertenten. Ils sont soupçonnés, selon les cas, d'avoir fait partie d'une organisation criminelle, de faux, de corruption ou encore de blanchiment. Ce n'est qu'après un examen, par la chambre des mises en accusation, des méthodes d'enquête utilisées que le dossier pourra être renvoyé à la chambre du conseil, qui décidera quels protagonistes seront amenés à comparaitre devant le tribunal correctionnel. De nouveaux devoirs d'enquête pourraient aussi être demandés. D'autres accords entre la justice et des suspects, tels que celui conclu par Dejan Veljkovic, ne sont également pas à exclure non plus. (Belga)

Maître Frank Scheerlinck, l'avocat qui défend les intérêts de l'agent de football chypriote Nedzad T., a déposé en effet une requête en récusation contre la chambre des mises en accusation d'Anvers. Une cinquantaine de personnes - parmi lesquelles des agents de joueurs, des dirigeants, des entraîneurs et arbitres - sont dans le viseur du parquet fédéral dans ce dossier. Au centre de cette affaire hors norme se trouve un homme : Dejan Veljkovic. L'agent serbe déchu, qui a accepté de tout déballer en échange d'une peine limitée à cinq ans avec sursis, est devenu le premier repenti de l'histoire judiciaire belge. Parmi ceux que le parquet fédéral voudrait voir inculpés figurent des personnalités telles que Mogi et Mehdi Bayat, Ivan Leko, Peter Maes, Vincent Mannaert, Bart Verhaeghe, Herman Van Holsbeeck (en détention provisoire depuis la semaine dernière mais qui a fait appel de la prolongation de celle-ci pour un mois), Bruno Venanzi, Sébastien Delferière et Bart Vertenten. Ils sont soupçonnés, selon les cas, d'avoir fait partie d'une organisation criminelle, de faux, de corruption ou encore de blanchiment. Ce n'est qu'après un examen, par la chambre des mises en accusation, des méthodes d'enquête utilisées que le dossier pourra être renvoyé à la chambre du conseil, qui décidera quels protagonistes seront amenés à comparaitre devant le tribunal correctionnel. De nouveaux devoirs d'enquête pourraient aussi être demandés. D'autres accords entre la justice et des suspects, tels que celui conclu par Dejan Veljkovic, ne sont également pas à exclure non plus. (Belga)