"J'ai tout de suite senti que le tempo était très élevé pour moi et que je ne pouvais pas suivre", a expliqué Aerts. "J'ai roulé pour grignoter chaque place et j'ai dû puiser dans mes ressources. J'ai repris confiance lorsque j'ai vu Lars van der Haar (son équipier, ndlr.) devant moi car je savais que je pouvais compter sur lui. Finalement, je termine sixième et Eli Iserbyt troisième, ce qui est suffisant pour gagner et j'en suis très heureux." (Belga)

"J'ai tout de suite senti que le tempo était très élevé pour moi et que je ne pouvais pas suivre", a expliqué Aerts. "J'ai roulé pour grignoter chaque place et j'ai dû puiser dans mes ressources. J'ai repris confiance lorsque j'ai vu Lars van der Haar (son équipier, ndlr.) devant moi car je savais que je pouvais compter sur lui. Finalement, je termine sixième et Eli Iserbyt troisième, ce qui est suffisant pour gagner et j'en suis très heureux." (Belga)